Jean-François de La Harpe (1739–1803), auteur tragique : édition critique du Comte de Warwick, tragédie, (1763)

par Thierry Maligne

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Noël Pascal.

Soutenue en 2007

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    La Harpe, (1739 – 1803) tragedian playwright : critical edition of the tragedy the Earl of Warwick (1763). Littterary, economical and theatrical history of an 18th century tragic success


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Établissement du texte, classification et analyse de l’ensemble des variantes recensées dans les deux manuscrits de souffleurs de Paris et de Bordeaux, puis dans les différentes éditions imprimées parues sous le regard de l’auteur (1764 à 1782). Sous les becquets et papillons collés à la cire rouge du manuscrit, on assiste à la genèse d’un texte pour la scène, à sa réfection sous l’influence des acteurs et du public. L’étude montre que La Harpe fut créatif au départ, dans son traitement des sources historiques et romanesques du sujet. Des raisons liées à son emprisonnement lui firent écrire une pièce personnelle qui tendait vers le drame. Les réfections la ramènent dans le cadre des conventions du genre tragique. L’histoire littéraire du texte de théâtre s’insère sous nos yeux dans son histoire économique et scénique, faite des rapports techniques et commerciaux entre auteur et comédiens. Il est soumis enfin à une politisation, dans les années 1770, qui signe l’influence de Voltaire alors que l’auteur manœuvre pour entrer à l’Académie française (1776).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (367 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 335-361

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.