Cris et écrits de l’opprimé : le bandit et le soldat dans la poésie populaire chilienne (1880-1973)

par Delphine Grouès

Thèse de doctorat en Études sur l'Amérique latine

Sous la direction de Modesta Suárez et de Jacques Gilard.

Soutenue en 2007

à Toulouse 2 .


  • Résumé

    Héritière de la tradition séculaire hispanique, réceptacle des valeurs et des idéaux, catharsis des souffrances et des rébellions, la poésie populaire est partie intégrante du patrimoine culturel chilien. Nous fondant sur les compositions de trois générations de poètes qui écrivirent entre 1880 et 1973 : la Lira Popular, les poètes du journal El Siglo, et les artistes de la Nueva Canción, nous proposons d’examiner la manifestation de la protestation à travers l’étude de la structure, des thématiques et de la sémantique de la poésie populaire chilienne, puis, à titre d'illustration, la représentation que celle-ci offre des bandits et des soldats. Leur ambivalence illustre les ambigüités de l'expression populaire. Héros de l'imaginaire métaphorique, parangons de la contestation, ils sont également haïs et redoutés. Si leurs portraits semblent antagoniques, ils peuvent être unis dans un même combat contre l'oppression. Ils s'intègrent dans les rouages de la mémoire collective, de la puissance rhétorique du chant des sans-voix de la société. Arme et bouclier, lutte et exhortation, la poésie populaire est à la fois témoin et agent de l'Histoire ; les cris et les écrits de l'opprimé sont la quête ardue, douloureuse et vitale d'une raison de vivre : la dignité.

  • Titre traduit

    Out cries and writings of the oppressed : the bandit and the soldier in Chilean popular poetry (1880-1973)


  • Résumé

    Repository of the people's values and ideals, catharsis of their sufferings and rebellions, popular poetry, derived from the Hispanic secular tradition, forms part of Chile's cultural inheritance. Based on the compositions of the Lira Popular, the poets of the newspaper El Siglo, and the artists of the Nueva Canción, three generations of poets who wrote between 1880 and 1973, we propose to study the manifestation of protest through the analysis of the structure, sets of themes and semantics of Chilean popular poetry, followed with, as an illustration, the representation of bandits and soldiers. The ambivalence of these two characters is typical of the ambiguities of popular expression. Heroes of the metaphorical imaginary and paragons of contest on one hand, they are hated and dreaded on the other. Their portraits might seem antagonistic but are united in the rejection of oppression. They integrate the processes of collective memory, the rhetoric power of the song of the silenced. Weapon and shield, fight and exhortation, popular poetry is both witness and agent of History; the out cries and writings of the oppressed are an arduous, painful and vital quest for a reason to live : dignity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (561, XXXII p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 503-555

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.