Cadres et ouverture : la représentation de l’espace dans les romans d'Elizabeth Bowen

par Céline Magot

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Catherine Lanone.

Soutenue en 2007

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    ˜The œrepresentation of space in Elizabeth Bowen's Novels


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'œuvre d'Elizabeth Bowen donne à voir un espace de tension qui rompt les oppositions fondamentales qui font des lieux un système lisible pour celui qui les habite : l'intérieur se mêle à l'extérieur, les lieux se télescopent, le mouvement se dissimule dans la stase. Les romans dessinent des représentations figées, impressionnistes, d'une vision légèrement voilée, mais rompent rapidement le cadre pour s'animer d'une impulsion futuriste. Réécrivant encore et toujours la Big House dans un texte hanté par le topos de la destruction de la maison, et par la trace qui demeure dans le vide, les lieux deviennent espace de survivance, peuplés par des personnages qui sont des figures de l'errance, des corps habités.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (469 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 433-453

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.