La littérature et les camps : représenter, penser, transmettre l’événement

par Yannick Malgouzou

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de François-Charles Gaudard et de Patrick Cabanel.

Soutenue en 2007

à Toulouse 2 .

  • Titre traduit

    Literature and the Nazi camps : representing, reflecting, conveying the event


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail de thèse a pour ambition de penser la communication et la transmission de l’expérience des camps dans le cadre d’une théorie philosophique de l’événement appliquée aux études littéraires. Nous désirons faire de la critique littéraire un lieu de confrontation entre différents champs disciplinaires pour ériger une méthodologie nouvelle, apte à articuler le discours et la pratique littéraires à la dynamique historique et herméneutique ouverte par l’événement. Ainsi reviendrons-nous sur les modes de communication et d’appréhension initiaux de l’expérience des camps pour spécifier la nature et l’originalité du geste littéraire dans un contexte qui tend à privilégier l’image et le témoignage brut comme vecteurs principaux de communication. Nous analyserons et problématiserons ensuite le devenir-mémoire de l’événement par l’étude d’un corpus de sept revues littéraires (parmi les plus célèbres citons Les Temps Modernes et Esprit) et par l’analyse d’un large corpus d’œuvres littéraires (Marguerite Duras, Maurice Blanchot, Georges Perec ou plus récemment François Bon ou Amélie Nothomb etc. ) : nous reviendrons alors sur ses modes de visibilité et d’intelligibilité et développerons l’idée d’une herméneutique concentrationnaire et génocidaire qui tend à faire de l’événement un principe moteur dans l’élaboration d’esthétiques nouvelles et dans la capacité de la littérature à enrichir le monde de significations nouvelles. Enfin notre travail s’achèvera sur la mise en relief d’un ordre du discours qui rend difficile l’absorption culturelle et la transmission artistique et fictionnelle de l’événement. Ce versant d’analyse nous permettra alors d’opposer au rapport problématique et présentiste de la société à l’événement l’idée d’une patrimonialisation ouverte, tournée vers les usages futurs de l’événement.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Classiques Garnier à Paris

Les camps nazis : réflexions sur la réception littéraire française


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (584 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 549-572

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Classiques Garnier à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les camps nazis : réflexions sur la réception littéraire française
  • Dans la collection : Littérature, histoire, politique , 2 , 2259-9479
  • Détails : 1 vol. (616 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-8124-0619-5
  • Annexes : Bibliogr. p. [581]-603. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.