Vulnérabilité et dangerosité : étude différentielle sur les facteurs de risque des homicides et des agressions sexuelles

par Dorothée Lazorthes

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychopathologie

Sous la direction de Henri Sztulman.

Soutenue en 2007

Ă  Toulouse 2 .


  • RĂ©sumĂ©

    Dans la présente étude nous nous intéressons aux indicateurs du risque de passage à l’acte meurtrier et sexuel, et plus particulièrement aux facteurs de vulnérabilité (pré-criminelle) et de dangerosité (per- et post criminelle). Nous avons étudié 452 dossiers pénaux de détenus, condamnés pour homicides (G1- assassinat, G2- meurtre) ou agressions sexuelles (G3- viol avec torture et acte de barbarie, G4- viol simple, G5- viol sur mineur de moins de quinze ans). Nous avons recherché les facteurs de vulnérabilité (pré-criminelle) et les facteurs de dangerosité (criminelle et post-criminelle), spécifiques aux homicides et aux agressions sexuelles. Pour ce faire nous avons utilisé une grille de recueil de données inspirée du modèle de la Cinétique du Crime Violent (N. Combalbert, et al, 2002). Les données recueillies ont fait l’objet d’un traitement statistique, et les résultats obtenus nous ont permis de mettre en évidence des différences inter- et intra-groupes significatives concernant les facteurs de vulnérabilité et de dangerosité. La discussion des résultats et leurs illustrations cliniques nous ont permis de mettre en évidence un certain nombre de facteurs de vulnérabilité et de dangerosité spécifiques aux homicides et aux agressions sexuelles (impulsivité, vécu de crise avant l’acte, toxicomanie, abus sexuel dans l’enfance, degré de reconnaissance de l’acte). À l’issue de ce travail, nous avons recensé les biais et les limites de l’étude, et proposé des perspectives de recherche et des ouvertures praxéologiques (amélioration des techniques d’évaluation et de traitement de la dangerosité et du risque de récidive).

  • Titre traduit

    Vulnerability and dangerouness. Differential study of risk factors in homicide and sexual assault


  • Pas de rĂ©sumĂ© disponible.


  • RĂ©sumĂ©

    In this study we examine the risk factors in homicidal and sexual assault, and particularly the vulnerability (precriminal) and dangerousness factors (criminal and postcriminal). We examined 452 penal cases of inmates convicted for homicide (G1- murder, G2- manslaughter) or sexual assault (G3- rape with tortures and barbaric acts, G4- rape, G5- rape on under age person fifteen-year-old). With the data collected, we elaborated a chart based on the model of the Kinetics of Violent Crime (Combalbert and al. , 2002). The data retrieved has been the object of a statistical analysis wich which we could emphasize differential intergroup and intragroup risk factors. On the one hand, the discussion of the results and their illustration with clinical cases enabled us to emphazise specific factors of vulnerability and dangerousness (experience of crisis before the act, drug addiction, sex abuse in the childhood, acknowledge of the act). At the conclusion of this work, we listed the biais and limits of this study. As a consequence to that, we thought over different ways from praxeological angle or for the purpose of research (assessment tools and teatment of dangerousness).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • DĂ©tails : 1 vol. (302 p.)
  • Notes : Publication autorisĂ©e par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 275-294

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : UniversitĂ© Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.