Territoires et sécurité : deux logiques opposées

par Jean-Philippe Portet

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de François Dieu.

Soutenue en 2007

à Toulouse 1 .


  • Résumé

    Dans le domaine de la sécurité, il semble impropre de parler de territoire au singulier tant il est vrai que l'observation révèle l'existence d'une pluralité de territoires d'intervention. La mondialisation, la décentralisation et la déconcentration ont conduit à une recomposition rapide du corps du territoire de notre pays. Après deux siècles de centralisme administratif, une mutation des territoires porteurs de stratégies d'action ciblées entraîne des modifications dans la régulation des phénomènes d'ordre. Partenariat, contractualisation, coproduction de la sécurité, sont les grands principes d'une gouvernance locale de se��curité en pleine expansion. Au sein de dispositifs territoriaux, sociétaux, globalisants, transversaux et plus périphériques que centraux, les agences de sécurité d'Etat et de la Justice, les collectivités territoriales et les autres partenaires impliqués dans les problèmes de sécurité et de prévention de délinquance, deviennent les acteurs des politiques locales de sécurité dans des périmètres spatiaux de plus en plus étendus. Hybride, le cadre géographique des politiques publiques de sécurité n'est pas normalisé. Pourtant, le principe de territorialité s'impose comme l'instrument de domination au sein de la société. Car tout en retenant une dimension spatiale du territoire, ce dernier offre à l'Etat des modes de contrôle souverain sur les hommes et sur les biens. Substance de l'Etat, objet de son pouvoir et espace de sa compétence, la recomposition rapide du corps du territoire de la France imposée par la mondialisation doit accepter en même temps une logique de fragmentation de cet espace en composant avec des entités territoriales éclatées, cloisonnées et spécialisées. Désormais, le rôle de la puissance publique, poussée par une forte demande sociale de sécurité, est d'anticiper, de faciliter et de réguler cet ensemble mutations politiques, administratives, géographiques dans l'ordre, la concertation, et la participation.

  • Titre traduit

    Territories and security : opposing two logicies ?


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In the field of security, it does not seem proper to talk about territory in the singular seeing that a close observation reveals the existence of so many territories where one has to interfere. Globalization, decentralization and decongestion led to a fast recomposition of the body of our contry's territory. After two centuries of administrative centralism, a change in territories with targeted strategies leads to modifications in the regulation of order phenomena. Partnership, agreement, coproduction of the security are the main principles of an expanding local ruling in the State and Justice's security agencies, the territorial organizations and the other partners implied in problems linked to the security and the prevention of deliquency are becoming the actors of security local policies in areas more and more extended. Hybrid, the geographical frame of security public policies is not normalized. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (529 p. )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 513-529

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 363.2 PORT
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TG1001-2007-61

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de l'Arsenal.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : GM1001-2007-36
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.