Les Institutiones iuris canonici de G. P. Lancellotti : l'émergence du systématisme moderne en droit canonique (XVIe-XVIIIe siècles)

par Laurent Kondratuk

Thèse de doctorat en Théologie catholique. Droit canonique

Sous la direction de Jean Werckmeister.

Soutenue en 2007

à l'Université Marc Bloch (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    The Institutiones iuris canonici of Giovan Paolo Lancellotti : the emergence of modern systematism in canon law (16th-18th Centuries)


  • Résumé

    Les Institutiones iuris canonici de Giovan Paolo Lancellotti (1522-1590), manuel d'enseignement du droit canonique, furent publiées en 1563 et régulièrement rééditées jusque la fin du XVIIIe siècle, sous forme monographique ou jointes au Corpus iuris canonici. L’ouvrage, affilié au courant humaniste juridique, marque une rupture dans la science canonique. Il reprend le plan « personnes-choses-actions » des Institutiones de Justinien ; ambitionne d’exposer l’ensemble de la discipline de l’Eglise latine en excluant le droit civil ; et est agencé en livres, en titres et en paragraphes concis. Il rompt avec la tradition médiévale qui pratiquait la dialectique des glossateurs, et fait entrer l’Eglise catholique romaine dans l’ère des codifications. L’ouvrage est présenté dans son contexte d’émergence (intentio auctoris), est soumis à une critique externe et interne (intentio operis), et est analysé dans sa réception jusqu’à la mise en place du droit canonique moderne (intentio lectoris).


  • Résumé

    The Institutiones iuris canonici of Giovan Paolo Lancellotti (1522-1590), a handbook of canon law, was published in 1563, and has been regularly edited until the end of the 18th century, in a monographic form or joined to the Corpus iuris canonici. This book affiliated to legal humanism (or mos gallicus), announces a rupture in canonical science. It adopts the tripartite plan « personæ-res-actiones » of the Justinian’s Institutes ; aims to expose the whole of the Latin Church law by excluding civil law ; and is organized in books, titles and concise paragraphs. It breaks with the Medieval tradition which practiced dialectic methodology, and inserts the Catholic Church into the great codification movement. Lancellotti’s book is presented in the context of its emergence (intentio auctoris), is submitted to external and internal criticism (intentio operis), and is analysed in the context of its reception up until the institution of modern canon law (intentio lectoris).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (494 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.449-492

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.727,2007,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.727,2007,2
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque des Facultés de Théologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : U727/1-2
  • Bibliothèque : Centre d'études supérieures de la Renaissance. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : D5.2 LANc 6.KON
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.