Refonder la politique en Afrique pour une raison vertueuse

par Assandi Moïse Adje

Thèse de doctorat en Théologie catholique. Théologie morale

Sous la direction de René Heyer.

Soutenue en 2007

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    L’Afrique a échoué sur tous les plans : politique, économique et social. En effet, l’histoire de l’Afrique, des empires autonomes en passant par la période précoloniale puis coloniale, ne lui permet pas de trouver de solution politique valable pour elle. Ni tradition ni modernité ne répondent aux turbulences du temps présent. L’avenir politique inquiète les Etats africains. Notre projet est de « refonder » la politique à l’aide d’une vision intégrale de l’homme et de sa vocation. Pour cela, nous faisons appel à la pensée de saint Thomas d’Aquin et à la doctrine sociale de l’Eglise. Il s’agit de dégager les droits et devoirs de l’homme, qui lui sont propres de par sa nature et son existence d’homme. Ces droits obligent tout pouvoir qui lui-même est précédé par un devoir politique qui en introduit la justification. Ces droits sont ceux de chacun et les devoirs naissent de cette commune humanité et sont garantis par les organismes étatiques qui organisent la vie en commun pour le bien commun. Il faut donc tenir la valeur de la vie humaine pour elle-même et le lien d’obligation qui lie tous les hommes entre eux. De cette rencontre naissent attitudes et actes, un mélange passif et actif qui se nomme vertu, ou « raison vertueuse ». Pour ce continent, nous suggérons des pistes. Il nous semble primordial de redonner une existence culturelle aux ethnies, de fédérer des groupes inter-états et de les rapprocher malgré les frontières, afin de libérer le politique dans son expression même. Cette option est porteuse d’éthique qui ouvre à la liberté car l’éthique du groupe, en passant par la rencontre, reprend l’homme total et dégage l’enthousiasme culturel. Aussi, reconnaissons-nous la prééminence du groupe sur l’individu, mais à travers la multiplication des relations et de la communication.

  • Titre traduit

    Refundation of African politics for a righteous reason


  • Résumé

    Africa has failed on every matter : politically, economically and socially. In fact, the african history, from the first independant empires to the pre - and colonial times, cannot provide valuable political solutions. Neither tradition nor modernity can constitute a solution for todays turbulences. Political future troubles African states. It is our outline to “refund” politics through a integral vision of mankind and its calling. For that reason we want to appeal to the social belief of the Church as Saint Thomas d’Aquin described it in his thoughts. It consists of clearing up the rights and obligations of mankind that are pertaining to its nature and life. These rights bind authorities which are themselves preceded by a political obligation that introduces its argument. These rights are the rights of everyone and the obligations procede from that common humanity and are certified by state institutions which organise the common life for the common good. It is necesary to hold in the same time the value of human life in itself and the link of duty which binds every men in between. At the intersection between the received and the given life, between grace and responsability, are attitudes and acts to find, a passive and active mix which is called RIGHTEOUSNESS or “righteous reason”. We suggest clues for this continent. It seems to be fundamental to restore a cultural existence to ethnos, to federate inter-state groups and to reconcile them in spite of borders, in order to release politics in its expression. This alternative bears ethics wich opens freedom, because group ethics, passing by meetings, takes back the total man and makes a way to cultural enthousiasm. So we recognize the supremacy of the group over the individuals, but through the multiplication of relationship and communication.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(241 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 214-241

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.727,2007
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque des Facultés de Théologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : U721
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.