La figure de Jonas de la Bible hébraïque au Nouveau Testament : étude intertextuelle et narrative

par Daniel Hornicar

Thèse de doctorat en Théologie protestante. Nouveau Testament

Sous la direction de Christian Grappe.

Soutenue en 2007

à Strasbourg 2 , en partenariat avec Université Marc Bloch. Faculté de théologie protestante (Strasbourg1971-2008) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Notre recherche porte sur la figure de Jonas dans les sources anciennes : la Bible hébraïque, la Septante, les pseudépigraphes, les écrits du désert du Juda, ceux de Flavius Josèphe, les Targoums, la littérature rabbinique et le Nouveau Testament. Nous constatons une valorisation constante de la figure de Jonas. L’ambiguïté du comportement du personnage dans le texte source (le livre de Jonas dans la Bible hébraïque) est uniformément réorientée dans une perspective favorable à Jonas. En termes de statistiques, l’utilisation de la figure de Jonas comme exemple de personne sauvée de la détresse est la plus fréquente. Les auteurs du Nouveau Testament mettent la figure de Jonas au service de la réflexion christologique. Nous montrons comment l’expression « le signe de Jonas », réinsérée dans un environnement textuel nouveau, acquiert une signification nouvelle. Chez Mathieu, le signe de Jonas évoque la résurrection du Christ, pour Luc, l’appel à la repentance.

  • Titre traduit

    Jonah from the Hebrew Bible to the New Testament : intertextual and narrative study


  • Résumé

    Our research concerns the figure of Jonas, as it appears in the ancient sources: the Hebraic Bible, the Septuagint, the pseudepigraphical literature, the documents from the Judaean Desert, the works of Flavius Josephe, the targumim, the rabbinic literature and the New Testament. A continuous increase of the prestige of the figure of Jonas can be observed. The ambiguousness of Jonas’s behavior in the source text (the book of Jonas in the Hebraic Bible) is always favorably redirected. In terms of statistics, the figure of Jonas is mostly used as an example of a person rescued from distress. The writers of the New Testament make use of the figure of Jonas in their expression of the christology. We show how the phrase “the sign if Jonas”, inserted into its new context, conveys a new meaning. The issue, which the sign of Jonas expresses, is in Matthew, the resurrection of Christ, and in Luke, the call for repentance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(302 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 267-296

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM.500.728,2007
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque des Facultés de Théologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : NR103

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007STR20041
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.