Four essays on the relationship between longevity and development : the impact of epidemics

par Bity Diene

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Raouf Boucekkine et de Rodolphe dos Santos Ferreira.

Soutenue en 2007

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    Essais sur l'interaction entre la longévité et le développement économique : l'effet des épidémies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse étudie l’interaction entre les épidémies de grande ampleur comme la grippe espagnole ou le sida, la longévité et le développement économique. En plus des effets directs mis en évidence à travers les dépenses de santé et la taille de la population active, on révèle l’importance d’autres canaux par lesquels les épidémies ont des effets indirects de long terme sur la croissance économique, particulièrement ceux liés à l’espérance de vie et l’accumulation du capital physique et du capital humain. On fournit dans un cadre analytique cohérent les possibilités de modélisation permettant de rendre compte des caractéristiques majeures des épidémies et des comportements des agents. Les tendances à la baisse de l’espérance de vie sont clairement reflétées dans le modèle élargi de Cuddington et Hancok, par un mécanisme générique de Ben-Porath. L’application aux données de l’Afrique du sud indique que l’impact à moyen et long terme du SIDA sur la croissance économique peut être dévastateur. L’effet de la longévité sur la croissance est étudié de manière théorique et empirique. Nous montrons à partir d’un modèle s’écartant de la “perpetual youth” à la Blanchard que la relation entre la longévité et la croissance économique est de nature convexe-concave, traduisant ainsi un grand effet positif d’une augmentation de l’espérance de vie dans les pays connaissant une faible longévité. Ces résultats reproduisent ceux empiriques qu’on a obtenus sur données historiques.


  • Résumé

    This dissertation addresses the interaction between epidemics, longevity and development, both theoretically and empirically. Beyond some direct and short run effects through health expenditures and the size of the labour force, the thesis points out the importance of other indirect long run channels through which epidemics might undermine growth, specially those connected with life expectancy and capital accumulation. In particular, the sharply declining life expectancy patterns are clearly reflected in the enlarged Cuddington and Hancok’s model through a generic Ben-Porath mechanism. The model is applied to South Africa and shows that while a relatively short term assessment might not reveal any dramatic AIDS growth effect, the medium/long run impact can be truly devastating. The thesis also delivers evidence of a non linear relationship between life expectancy and economic growth. Examining a model departing from “perpetual youth” by assuming age-dependent survival probabilities, we show that life-cycle behaviour combined with age-dependent survival laws can rationalize our empirical findings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (118 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 113-118

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2007/DIE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.