Etude de mécanismes régulant l'apoptose lymphocytaire dans le choc septique chez l'homme

par Thomas Lavaux

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Pierre Oudet et de Francis Schneider.

Soutenue en 2007

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .


  • Résumé

    L'exacerbation de l'apoptose au cours des infections graves peut conduire à une élimination excessive des cellules immunocompétentes, responsable en partie des 50 % à 60 % de décès lors de choc septique. Prévoir la sévérité de ces syndromes infectieux permettrait de pouvoir adapter la thérapeutique le plus précocement possible. C’est pourquoi nous avons recherché in vivo à la phase initiale du sepsis des marqueurs biologiques pouvant nous renseigner sur l’importance de ces phénomènes d’apoptose. Par la suite, un essai clinique a montré que la protéine C activée recombinante (rhPCA) réduit la mortalité de patients en choc septique de 6%. Outre son effet anticoagulant, cette molécule semble disposer de propriétés anti-apoptotiques in vitro. Par l'étude des gènes pro (Bax) et anti-apoptotiques (Bcl-2, Bcl-XL) par PCR quantitative relative, nous avons observé à la phase précoce du choc septique (6 à 12 heures) une baisse de l'expression de Bcl-2 d'un facteur 10, corrélée à la lymphopénie, chez les patients qui décèdent. Pour étudier le rôles in vivo chez l’homme de la rhPCA, nous avons réalisé une étude prospective qui montrent que la rhPCA prévient l’augmentation du taux d’apoptose lympho-monocytaire (11,7 % pour le groupe rhAPC vs 16,2% sans traitement, p < 0,001) corrélé à une baisse du ratio Bax/Bcl-2 (0,39 pour le groupe rhAPC vs 1,81, p< 0,001) et Bax/Bcl-XL (0,68 pour le groupe rhAPC vs 1,22 p < 0,001) par augmentation de l’expression de Bcl-2 et Bcl-XL. L'expression de Bcl-2 est corrélée au taux d’apoptose lympho-monocytaire dans le groupe rhPCA (r²=0,640, p = 0,023). Enfin, nous avons cherché à préciser l’implication de la rhAPC sur l’inflammation et sur les récepteurs Toll-like, responsables de la reconnaissance des bactéries Gram + et Gram -, dont la voie de signalisation est le facteur de transcription NF-κB. L’évolution des profils Th1/Th2 est comparable avec ou sans traitement par rhAPC, la diminution significative du taux d’IFN-γ associée à un ratio IL-10/TNF-α élevé orientant le profil vers une réponse Th2. La rhPCA provoque une augmentation significative de l’expression des sous-unités activatrices de NF-κB que sont p50 et p65/RelA (respectivement 39,9 % et 81,3%, p < 0,05), sans augmentation de IκBa. En revanche nous n’observons pas de corrélation entre le niveau d’expression des gènes de NF-κB et les concentrations de cytokines plasmatiques ou les polymorphismes des récepteurs TLR-2 ou 4. Ces résultats confirment l’importance de la dérégulation de Bcl-2 à la phase initiale du choc septique et apporte la preuve des effets anti-apoptotiques de la rhPCA in vivo chez des malades en choc septique, par une induction de NF-κB au niveau transcriptionnel dont l’importance fonctionnelle reste à préciser

  • Titre traduit

    Study of mechanisms that regulate lymphocyte apoptosis during human septic shock


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(173 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-171

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2007;5430
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.