Study of host-pathogen relationships between Drosophila melanogaster and an entomopathogenic bacterium Serratia marcescens

par Nadine Nehme

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Dominique Ferrandon.

Soutenue en 2007

à l'Université Louis Pasteur (Strasbourg) .

  • Titre traduit

    Etudes des relations hôte-pathogène entre Drosophila melanogaster et une bactérie entomopathogène Serratia marcescens


  • Résumé

    J’ai établi un système d’infection par voie orale. L’étude de ce système d'infection intestinale de la drosophile m’a permis de démontrer l’importance de deux mécanismes complémentaires et indépendants de la défense de l’hôte : la réponse locale imd-dépendante au niveau de l’épithélium intestinal et la phagocytose par les plasmatocytes. J’ai participé à la caractérisation d’un nouveau récepteur de phagocytose, Eater. Les mouches dépourvues de ce récepteur sont plus sensibles à l’infection par S. Marcescens. Nous avons décidé d’utiliser cette propriété pour réaliser un crible au niveau du génome entier afin d’identifier tous les gènes impliqués dans la défense contre les infections intestinales. Nous avons criblé de manière exhaustive, par interférence à l’ARN double brin, une banque de 13760 lignées transgéniques1 permettant de cibler presque tous les gènes prédits du génome de la drosophile.


  • Résumé

    Serratia marcescens is an entomopathogenic bacterium that opportunistically infects a wide range of hosts, including humans. In the fly, S. Marcescens escapes from the gut and reaches the body cavity. We have demonstrated that two mechanisms act together against such food-borne infection : an immune-deficiency pathway-dependent antimicrobial response in the intestine and phagocytosis by blood cells in the hemolymph. In addition, a strong oxidative burst takes place in the gut lumen in response to the presence of microorganisms. The molecular dissection of the interaction between S. Marcescens and Drosophila, thanks to the genetic tools available in both host and pathogen, will provide a useful paradigm to decipher intestinal pathogenesis. The insights gained from this approach may also help us better understand intestinal innate immunity in vertebrates. We are using a third generation mutagenesis screen to identify all the genes involved in the host defense against S. Marcescens intestinal infections, using the Vienna transgenic RNAi library.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (Pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 101-111

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2007;5460
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.