Détermination du temps d'endurance à une intensité supérieure au seuil ventilatoire à partir d'une épreuve incrémentale unique avec une augmentation continue de la puissance.

par Jean-Pierre Pouilly

Thèse de doctorat en Motricité humaine et handicap

Sous la direction de Thierry Busso.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail de thèse a été de déterminer dans quelle mesure il serait possible d'estimer la relation entre la puissance et le temps d'endurance à partir d'une épreuve unique telle que celle utilisée couramment pour évaluer l'aptitude à l'effort. Nous avons testé la possibilité d'estimer la puissance critique à partir de la puissance au seuil ventilatoire afin de déduire la réserve d'énergie W' du travail total réalisé lors de l'épreuve en rampe. L'étude 1 a eu pour but de déterminer au préalable la reproductibilité et l'effet de l'incrément de puissance sur l'évaluation des paramètres de la fonction aérobie. Les paramètres de la relation puissance-temps limite déterminés à partir d'épreuves en rampe ont été comparés à ceux provenant d'épreuves à puissance constante (Etude 2). Les résultats montraient que la méthode proposée pouvait conduire à une sous estimation de l'endurance à cause d'une erreur due au déficit lors de l'épreuve en rampe. Nous avons ensuite vérifié que le déficit en oxygène lors d'une épreuve en rampe était comparable au déficit maximal et qu'il pouvait être estimé à partir d'une équation simple basée sur la cinétique de la consommation d'oxygène (Etude 3). Les temps d'endurance à différentes intensités d'exercice ont été ainsi comparés aux estimations faites à partir d'une épreuve unique en rampe avec et sans correction (Etude 4). Bien que l'erreur dans l'estimation du temps d'endurance soit relativement élevée, les calculs effectués à partir d'une épreuve en rampe unique pourraient fournir un indicateur utile de l'endurance.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 100 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de volume

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EM 47304
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.