Assemblages moléculaires : modélisation et étude expérimentale par spectrométrie d’émission d’ions secondaires (SIMS)

par Guillaume Legent

Thèse de doctorat en Biologie. Imagerie et modélisation

Sous la direction de Camille Ripoll.

Soutenue en 2007

à Rouen .


  • Résumé

    Ce mémoire comporte deux parties. La première, théorique et de modélisation, décrit le concept de «functionning-dependent structure» (FDS). Il s’agit d’assemblages qui ne perdurent que tant qu’ils sont en train d’assurer une fonction et se défont dès qu’ils ne fonctionnent plus. Le modèle repose sur l’assemblage de deux enzymes michaeliennes en activité. Nous montrons que les FDS permettent l’émergence de comportements nouveaux, tant en régime stationnaire qu’en régime transitoire, impossible à générer avec les deux enzymes libres. La seconde partie est une approche expérimentale fondée sur l’interaction d’un faisceau d’ions avec la surface d’un échantillon biologique. Les particules issues de la recombinaison atomique et les autres particules émises sont analysées et permettent d’obtenir des images grâce à la technologie NanoSIMS 50 (Secondary Ion Mass Spectrometry). Nous montrons à l’aide de systèmes physico-chimiques et d’une modélisation que l’on peut déterminer si deux macromolécules sont colocalisées avec une précision de l’ordre de 2nm.


  • Résumé

    This thesis is in two parts. The first part involves theory and modelling and describes the concept of “functioning-dependent structures” (FDS). These are structures that only last during the time that they fulfil a function and that disappear once they have fulfilled that function. The FDS model is based on the assembly of two Michaelis-Menten type enzymes that are actively catalysing their reactions. We show that FDSs, both in stationary and transient regimes, have emergent properties and can generate new behaviours that cannot be generated by two enzymes not in the form of an FDS (i. E. “free”). The second part involves experiments that are based on the interaction of a beam of ions with the surface of a biological sample. The particles produced, including those produced by atomic recombination, are analysed and imaged using a NanoSIMS 50 (Secondary Ion Mass Spectrometry). We show here using physico-chemical systems and modelling that this technique allows two macromolecules to be colocalised with a precision of around 2 nm.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.. Contient des articles en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 07/ROUE/S048(a)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.