Le service social du travail : des professionnelles en quête de légitimité

par Charlotte Simon

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Aballea.

Soutenue en 2007

à Rouen .


  • Résumé

    Le service social du travail est sans doute un des services sociaux les plus méconnus et ses professionnelles un des segments les moins familiers du travail social. L'objectif de cette recherche n'est pas tant de décrire et d'analyser le SST que d'étudier les travailleurs sociaux qui interviennent dans ce service social particulier. Et ce parce qu'il est assez étonnant de constater qu'il existe trois titres pouvant permettre d'exercer au sein d'un SST. En effet, bien que le seul diplôme d'assistant social suffise, la professionnelle du SST peut également avoir suivi, en complément, une formation soit de surintendante soit de conseillère du travail. Cependant, si les surintendantes ont la plus grande ancienneté historique et que les conseillères du travail sont mises en avant par la législation, dans la réalité, les assistantes sociales sont largement majoritaires dans les SST. Nous sommes ainsi confrontés à l'échec d'une professionnalisation et le monopole des assistantes sociales tend à limiter la spécificité du service et donc à questionner sa légitimité.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VI-335 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 317-325

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : V9863
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.