La présence lagide en Grèce continentale et dans les îles de l'Égée au IIIe siècle avant J. C.

par Ludovic Lefebvre

Thèse de doctorat en Histoire grecque

Sous la direction de Sylvie Le Bohec.

Soutenue en 2007

à Rouen .


  • Résumé

    Les conquêtes d’Alexandre le Grand ont annoncé une période de bouleversements politiques, religieux, sociaux et culturels sans précédent pour l’histoire du bassin oriental méditerranéen. Au terme de quarante années de luttes acharnées entre les successeurs du conquérant, trois Etats majeurs émergèrent de ce cadre géographique : la Macédoine antigonide, la Syrie séleucide et l’Egypte lagide. La Grèce des cités et des confédérations restait un enjeu d’alliances politiques mais aussi la référence culturelle suprême pour les souverains macédoniens des royaumes hellénistiques et leurs élites gréco-macédoniennes. Dans ce contexte, l’Egypte au IIIe siècle fut dirigée par quatre souverains aux ambitions à l’égard du monde grec très marquées et personnelles. Nous disposons pour chaque règne d’une documentation littéraire, épigraphique et archéologique concernant les contacts qui s’établirent entre la Grèce continentale et insulaire et le royaume égyptien. Les motivations et conséquences de ces échanges sont donc particulièrement intéressantes à étudier dans ce siècle de l’apogée des royaumes hellénistiques


  • Résumé

    The conquests of Alexander the Great announced a period of political, religious, social and economical disruptions without precedent in the history of the eastern Mediterranean basin. To the term of forty years of hard fights between Alexander’s successors, three major states emerged from this geographical context : the Antigonid Macedonia, the Seleucid Syria and the Ptolemaic Egypt. The cities and confederations of Greece remainded not only a stake of political alliances but also the supreme cultural reference for the Macedonian kings and their greek-macedonian elites. Egypt in the third century was controlled by four sovereigns who had their own personal ambitions and interests towards the greek world. We have for each reign a various documentation (writings, epigraphy, archaeology) concerning the exchanges which existed between the continental and insulander Greece on one hand and the Egyptian kingdom on the other hand. The motivations and consequences of this exchanges are thus particularly interesting to study in the apogee’s century of the Hellenistic kingdoms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (520 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 422-457. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : Z19933

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3873
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.