L'énonciation du sujet dans les romans de Julien Green, Moïra et L'Autre

par Ji Won Chung

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Michèle Touret.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Ce livre réfléchit à un aspect discursif et gestuel du personnage dans les deux romans de Julien Green, Moïra et L’Autre. Le personnage, bien qu’étant inventé par l’auteur, assume un rôle autonome par rapport à la voix du narrateur. Sous cet angle, nous pouvons faire des analyses sur le discours direct ainsi que le discours indirect libre ; ce sont les formes langagières par lesquelles le sujet origine fictif dont relève le personnage exprime son idée individuelle qui contredit souvent l’intention première du sujet énonciateur que sont le narrateur et l’auteur implicite. Ce phénomène résulte de la conception romanesque de l’auteur qui essaie de représenter le sujet conscient vivant pour le lecteur. Ce dont il fait l’expérience dans le roman se manifeste par celle d’un rêve ou d’un dédoublement psychologique. Ils sont dus à la souffrance morale du sujet fictif qui commet une action immonde envers un autre sujet, mais qui est inévitable pour qu’il puisse se rendre compte qu’il est un homme pécheur : il n’est qu’un être de chair voué à la mort. Le péché commis par le sujet fictif est une étape ouvrant une voie à une connaissance expérimentale pour l’auteur. Ainsi l’écriture du péché devient un leitmotiv du roman. Finalement, la mort de l’héroïne de L’Autre ainsi que de Moïra peut être interprétée comme une conséquence de l’être en péché. Ils arrivent à reconnaître leur existence éphémère. Mais la mort qu’ils subissent éclaire d’une manière réflexive leur être de finitude voué dès le début à sa disparition. C’est le moment où se croisent la mort de l’héroïne et la fin de sa narration fictionnelle

  • Titre traduit

    ˜The œenunciation of the speaker in the novels of Julian Green, Moïra and L'Autre


  • Résumé

    In this book, we think of a discursive and gestural side of the character in the two novels of Julian Green, Moïra and L’Autre. The character, although invented by the author, assumes an autonomous role in relation to the voice of narrator. Under this angle, we can analyze the direct speech as well as the free indirect speech. These are the linguistic forms by which the fictitious subject origin expresses his individual idea which contardicts often the first intention of the enunciative speaker who are the narrator and implied author. This phenomenon results from the novelistic conception of the author who tries to represent the conscious subject alive for the reader. The experiance of the character in the novel arises by the dream or psyhcological splitting. These are due to mental suffering of the fictitious subject who commits a hideous act to an other subject, but which is ineviatble as for he realise that he is a sinful man. He is only a carnal being destined for the death. The sin commited by the fictitious subject is a stage which opens a way to the experimental knowledge. So, the writing of the sin becomes a leitmotiv of the novel. Finally, the death of the heroine in L’Autre like that of Moïra can be interpreted as a consequence of the human being in sin. They come to recognize their fleeting existence. But the death which they undergo throws light on their human being of finiteness which is doomed, from the very beginning, to his disappearance. That is the moment where cross the death of heroine and the end of his imaginary narration

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (276 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 270-276

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/108

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0053
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.