Les fictions utopiques pendant la Révolution française : enquête sur les interactions entre réalité révolutionnaire et modèles politiques imaginaires

par Anne-Rozenn Morel

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Isabelle Brouard-Arends.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Ce travail vise à interpréter le succès - ignoré par la critique - des fictions utopiques pendant la Révolution française. A partir d’un corpus de cinquante-cinq œuvres, cette analyse porte sur les différents enjeux esthétiques et politiques du recours à l’utopie. Témoignant de la crise culturelle et politique de cette époque, les fictions utopiques sont marquées par la diversité, la relativité et la perfectibilité des sociétés idéales imaginées : la particularité des utopies de la Révolution est de réduire l’écart entre le monde idéal présenté et la société contemporaine. Mais si les utopistes utilisent la fiction pour donner leur représentation de la Révolution française, ils n’en livrent pas moins de véritables modèles politiques : ils proposent une réflexion sur les fondements de la société idéale, et réfléchissent à la meilleure forme de gouvernement possible, susceptible de préserver la liberté politique et de concilier égalité de droit et égalité de fait. Cette étude s’achève par une enquête sur l’influence qu’a pu avoir l’imaginaire utopique sur les mentalités et les croyances révolutionnaires : certains utopistes ont souhaité voir leur modèle de société se réaliser, et le contexte révolutionnaire engageait, plus que jamais, à croire ce désir réalisable

  • Titre traduit

    Utopian fictions during the French Revolution : an inquiry on the interactions between revolutionary events and imaginary political patterns


  • Résumé

    The present work purports to demonstrate that utopian fictions were successful during the French Revolution, even if critical literature did not acknowledge that success. The analysis, based on a corpus of fifty five works, bears on the various aesthetic and political stakes involved in the recourse to utopias. Utopian fictions, as testament to the cultural and political crisis of the times, are marked by the diversity, relativity and perfectibility of the ideal societies they imagine. The characteristic of French Revolution utopias is to reduce the gap between the ideal world presented in fiction and contemporary society. But though utopian writers resort to fiction to represent the French Revolution, they nevertheless offer fully-fledged political models. They set out reflections on the foundations of ideal society, and they meditate over the best form of government possible, which should be able to safeguard political liberty while reconciling legal and practical equality. The dissertation finally investigates in what ways that utopian imagination might have influenced revolutionary beliefs and mindsets. Some utopian writers wished to see their social models realized. The revolutionary context, more than ever, encouraged people to think that such desires were possible

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (740 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 672-735. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/104/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.