Une esthétique de la fabulation et de la situation : Sophie Calle, 1978-2007

par Cécile Camart

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Marc Poinsot.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    L’artiste Sophie Calle déploie son « atelier » au cœur des relations qu’elle tisse avec ses contemporains. Au centre de cette enquête historique, la reconstitution d’un réseau artistique révèle une oeuvre en prise directe avec son époque. La perspective monographique envisagée examinera les enjeux d’une scène française et internationale qui, dès 1978, voit émerger les singulières « occupations » de l’artiste et lui offre d’inscrire une trajectoire riche en projets. Dans le contexte d’un glissement des frontières entre l’art et la vie, les activités de Calle deviennent des expériences au sens propre. Son mode d’intervention dessine alors les traits d’une nouvelle esthétique, davantage « situationnelle » que relationnelle. Sa méthode de travail édifie une « figure d’artiste », à travers un ancrage littéraire de ses mythologies individuelles. L’œuvre témoigne d’une conception contemporaine de l’identité liée au récit, revisitant la question de l’auteur et ouvrant aux formes variées du discours, du paratexte au palimpseste. Sous la forme d’un recyclage constant, sa production photographique souligne une maîtrise des polarités texte-image, des tensions intericoniques et des différents usages du médium. Cette démarche convoque enfin des enjeux collectifs et une réflexion à l’échelle sociale. Un déplacement du regard s’impose, vers des problématiques en filigrane d’une œuvre gigogne dont les faces cachées dévoilent une réflexion profondément esthétique. Véritable laboratoire des relations humaines, l’approche de Calle nous convie à viser la « bonne distance »

  • Titre traduit

    ˜An œaesthetic of storytelling and situation : Sophie Calle, 1978-2007


  • Résumé

    Sophie Calle has set up her “workshop” among the people she develops relationships with. At the core of this historical investigation, the artistic network she has built shows how closely her work is linked to our time. This monographic perspective intends to explore the events on the French and international scene which, as soon as 1978, witness the artist’s singular “occupations” and enable to develop a work rich with projects. If we consider the gradual blurring of boundaries between art and life, Calle’s activities become experiments in a proper sense. Her modus operandi thus defines a new form of aesthetism based more on "situation" than relation. Her working method makes her come up with an artist’s figure steeped in her individual mythologies. Her work is significant of the contemporary notion of identity linked to the narration, revisiting the question of the author and pointing towards the varied forms of discourses, from paratexts to palimpsests. In this constant recycling, Calle’s photographs testify of a mastering of text-image polarities, inter-iconic tensions and of different uses of the medium. Finally, her stance calls for collectives problems and leads to a reflexion about the social domain. She imposes a displacement of the viewing towards unfolding works laden with half-concealed questions that reveal a deep reflexion on aesthetics. Being such a laboratory of human relationships, Calle’s approach invites us to take the “proper distance”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (597 p., 215 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 4-90 (vol. 2). Index des noms et des oeuvres. Catalogue raisonné et illustré des oeuvres (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/102/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 07/REN2/0050/MF
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0050
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4088
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.