La criminalité féminine : une criminalité épicène et insolite : réflexions d'épistémologie et d'anthropobiologie clinique

par Philippe Génuit

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Loïck M. Villerbu.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La criminalité féminine est interrogée dans cette thèse sous l'angle de l'épistémologie clinique. La référence d'épistémologie clinique est ici celle de la théorie de la médiation initiée par Jean Gagnepain. Cette thèse envisage la criminalité féminine en mettant en perspective la biologie, la psychopathologie et la sociologie. En premier lieu est envisagé la spécificité du féminin dans la sexuation et la sexualité, puis dans le crime. La thèse est que les gemes féminin et masculin sont structuralement épicènes, et que la différence sexuelle biologique est réintroduite conjoncturalement dans le politique. Le politique dans la majorité des pays et des civilisations hormis l'ancienne Egypte et les pays scandinaves, ont toujours inscrits la femme en situation de minorât et d'insolite, voire de personne incomplète. La construction de savoir sur le féminin induit d'analyser les conditions anthropologiques de l'élaboration. Suit un recensement des modes de construction du féminin dans l'antiquité, à travers les mythes et la condition sociale de la femme. Cette perspective permet une comparaison de la détermination du féminin, ainsi que du masculin, et au-delà des modes mythiques et scientifiques de la détermination anthropologique. La deuxième partie propose une analyse située dans l'institutionnel prenant en charge la femme criminelle. Institutionnel que Jean Gagnepain nomme pouvoir modulaire, regroupant le didactique, le thérapeutique et le juridique. La troisième et dernière partie est consacrée aux illustrations cliniques des hypothèses

  • Titre traduit

    Female criminality : a criminality epicene and strange : reflexions of epistemology and of clinical anthropobioloy


  • Résumé

    Female criminality is questioned in this thesis under the angle of clinical epistemology. The clinical reference of epistemology is here that of the theory of the mediation initiated by Jean Gagnepain. This thesis considers female criminality by putting in prospect biology, psychopathology and sociology. Initially the specificity of female in the sexuation and sexuality is considered, then in the crime. The thesis is that the kinds female and male are structurally epicenes, and that the biological sexual difference is reintroduced conjoncturalement in the policy. The policy in the majority of the countries and civilizations except old Egypt and the Scandinavian countries, always registered the woman in situation of undervalued and strange, even of anybody incomplete. The construction of knowing about the female armature to analyze the anthropological conditions of the development. A census of the methods of construction of female in antiquity follows, through the myths and the social condition of the woman. This prospect allows a comparison of the determination of female, as weIl as masculine, and beyond the mythical and scientific modes of the anthropological determination. The second part proposes an analysis located in the institution al fascinating one charges the criminal woman of it. Institutional that Jean Gagnepain names modular capacity, gathering the didactic one, the therapeutic one and the legal one. The third and last part is devoted to the clinical illustrations of the assumptions

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (317, 240 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 294-317. Glossaire. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/80/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0039
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.