Les Irlandais en France, 1590-1685 : les réalités et leur image

par Éamon Ó Ciosáin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Croix.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Analyse et chronologie de la migration irlandaise en France au XVIIe siècle, en la situant dans le cadre européen. A partir d'une mise en contexte des rapports franco-irlandais du XIIe au XVIe siècles, on propose une division en trois périodes, dont chacune a ses caractéristiques propres : 1590-1633, 1634-1660, 1660-1685. Des sources primaires et secondaires de plusieurs juridictions sont utilisées afin d'étudier le mouvement des personnes et les facteurs politiques, sociaux et religieux qui causent la migration. L'accueil variable fait aux Irlandais(es) lors de leur installation ou leur passage est étudié. La première période se passe sous le signe de l'instabilité pour la plupart des personnes concernées. Une importante migration militaire et cléricale s'accompagne de la présence d'une élite dans la période 1634-1660, et sous l'apparence d'un refuge à court terme, la présence irlandaise se stabilise. Loin de refluer en masse vers l'Irlande dès la restauration monarchique en Grande-Bretagne, la dernière période voit se prolonger la présence irlandaise dans les domaines civil, commercial, militaire et ecclésiastique. La migration se dote d'institutions pour le long terme. D'un point de vue social, cette migration est modeste dans son ensemble, et les octrois de privilèges ne sont pas importants. Néanmoins, les Irlandais s'intègrent plutôt bien au niveau local, et au sein de l'armée et du clergé français. La question de la mémoire de cette migration est étudiée, ainsi que la représentation des Irlandais(es) dans les textes littéraires français de l'époque moderne

  • Titre traduit

    The Irish in France, 1590-1685 : realities and image


  • Résumé

    Narrative, analysis and chronological framework of Irish migration to France in the 17th century, located in its European context. Beginning with medieval and 16th century Franco-Irish relations, which shape some aspects of this migration, this study proposes three distinct periods: 1590-1633, 1634-1660, 1660-1685. It charts the movement of people, the political, social and religious factors behind the migration, and the arrival and settling or further movement of Irish exiles. Using primary and secondary sources from several jurisdictions, significant characteristics of the migration and presence of the Irish in France are studied. The early period is marked by mobility and the marginal status of most Irish. Significant military and clerical migration to France in the 1634-1660 period is accompanied by a small élite presence. In a context of temporary exile, signs of stability emerge. The Restoration in England sees not a general return to Ireland but a continued Irish presence in France, in the civilian, military and clerical spheres. By this stage several Irish clerical institutions had been set up in France. In spite of its continuity, the social character of this migration meant that naturalisations and privileges for the Irish were relatively rare before 1690. However, the Irish appear to have integrated successfully, locally in Western France, in the army and church. This migration was numerically significant but its importance has been understated. The issue of memory of this migration during the subsequent Jacobite exile is discussed, and the literary representation of the Irish in early modern France is studied

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (626 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 581-607. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.