Eros et Psyché : l'être et le désir dans la magie amoureuse antique

par Gaëlle Ficheux

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Brulé.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    « Voix des marginaux », « voix des femmes» ou « témoignages du déni des mâles », la question de l'identité et des ambitions des magiciens de l'Antiquité semble bien souvent catalyser les présupposés ou les préjugés anciens et modernes. La majorité des travaux historiques consacrés à la magie antique se sont principalement appuyés sur l'étude des sources littéraires. Mais ces enchantements de littérature n'offrent généralement qu'une image stéréotypée de la magie amoureuse, la lisibilité des personnages ou des situations étant essentiellement liée à l'exploitation de certaines caractéristiques réductrices ou schématiques accessibles à tous. L'étude de ces sources demeure primordiale afin d'éclairer la représentation des enchantements amoureux conçue par les sociétés antiques. Mais il est souvent regrettable que la littérature occulte les autres sources et plus singulièrement les défixions, qui sont les seuls témoignages directs du recours à la magie à travers l'ensemble du bassin méditerranéen antique. Ce traveil de recherche est consacré à l'étude systématique des défixions amoureuses de Grèce, d'Italie, d'Egypte et d'Afrique romaine, datées du Ve s. Av. Au Ve s. Ap. Elle analyse l'ensemble de ces textes et les replace dans les contextes sociaux et culturels de leur élaboration afin de mettre en évidence l'identité et les désirs de ces femmes et de ces hommes singuliers qui eurent recours à la magie amoureuse dans l'Antiquité

  • Titre traduit

    Eros and Psyche : being and desire in Acient Love Magic


  • Résumé

    The question of magicians' identity and ambition bas suffered prejudice, at first in ancient sources and, in a second place, in modem historical studies. Ln fact, most of scholar works dealing with ancient magic were based on literary sources which reflect a stereotyped image of love magic and enchantments, simplified in order to be accessible to anyone. If these sources remain essential to the understanding of ancient love magic, we can regret that other sources and most particularly deflXions were neglected. Indeed, defixions are the only direct evidence of magic use. This research presents a systematic analysis of Greek, ltalian, Egyptian and African love tablets dated from the Vth century b. C to the Vth century a. D. . It puts back the defixions in their social and cultural context in order to identify men and women who use magic and the goals they pursuit

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (417 p.-[17 dépl.], 390 p., n.p.-[3 depl.] )
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. p. 405-413. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/56/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0028
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1183
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.