L' autiste a-t-il quelque chose à dire ? : approche structurale de l'autisme infantile

par Myriam Perrin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Claude Maleval.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Des moments cruciaux dans l’histoire de la psychiatrie infantile à l’invention du syndrome de l’autisme infantile précoce par Léo Kanner et l’étude des approches psychanalytiques de l’orthodoxie freudienne permettent de saisir la rupture des années 70 dans l’appréhension de l’autisme. L’étude des travaux d’Hans Asperger et des approches cognitivistes de l’autisme nous permet d’aborder la période dite « scientifique » de l’autisme. Entre concepts et controverses de ces dires sur l’autisme, nous proposons de saisir comment s’est transformée une maladie mentale en handicap, jusqu’à la déferlante de l’autisme. Souligner l’existence d’un continuum entre le syndrome de Kanner et celui d’Asperger est usité depuis les années 80, mais établir que la psychanalyse lacanienne s’avère heuristique en ce domaine passe par le dégagement des caractéristiques structurales de la psychose autistique, à partir des dires d’autistes. D’une langue sans énonciation, nous définissons une position défensive, conséquence d’un refus de céder sur la jouissance vocale. La clinique nous enseigne une vacance du S1, un traitement spécifique de la jouissance par une aliénation compensatrice à l’objet-bord et la prééminence du double pour la construction d’une dynamique subjective, pour l’articulation d’un nouage du Réel, du Symbolique et de l’Imaginaire. D’une réflexion sur les thérapies, du traitement psychanalytique possible à la méthode TEACCH, nous interrogerons un quelque chose à leur dire. Nous enseignant du transfert psychotique et de l’autre centrement lacanien nous proposons de définir les modalités d’un transfert autistique et la conduite d’un traitement orientée par une Ethique du Sujet

  • Titre traduit

    Does the autistic subject have anything to say ? : a structural approach to infantile autism


  • Résumé

    A close scrutiny of the key moments in the history of infantile psychiatry and of the discovery of the syndrom of early infantile autism by Kanner, as well as the study of the psychoanalytical approaches to Freudian orthodoxy allow us to have a better understanding of the breakthrough that took place in the 70s in how to address autism. The study of Asperger's and that of the cognitive approaches to autism help us get an insight into the so-called scientific period of autism. Through further examination of the concepts and the dispute over those assumptions about autism, we intend to grasp how a mental disorder has turned into a handicap. The existence of a continuum between Kanner's syndrom and Asperger's has been highlighted since the 80s but to demonstrate that Lacanian psychoanalysis is heuristic in this field we need to probe into the structural patterns of autistic psychosis, basing our analysis on the very what autistic subjects actually say. From a language unspoken, we identify a defensive position which is the consequence of a refusal to relinquish vocal jouissance. We identify a vacancy of the S1, a specific way of addressing jouissance through a compensatory alienation to the thing-held-close-to-the-body as well as the pre-eminence of the double in the construction of a subjective dynamic, to link up together the Real, the Symbolic and the Imaginary. Through a reflection about therapies, we will question the possibility of a something to tell them. Building on the psychotic transference and the Lacanian concept of alternative positioning, we intend to examine the terms of an autistic transference and the details of a treatment based on Ethical Subjectivity

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (598 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 556-588. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/36/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0018
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.