Introduire la danse à l'école primaire : enjeux d'un processus de "pédagogisation" d'une discipline artistique

par Guylène Motais-Louvel

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation et de la formation

Sous la direction de Jean-Manuel de Queiroz.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .

  • Titre traduit

    To introduce dance into primary schools : the stakes of a process of "educationalism" are an artistic discipline


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Quels sont les enjeux de la « danse à l'école », comme processus de transmission et de création artistique? Nous délimitons ce que l'on nomme communément la « danse à l'école ». Contrairement aux autres domaines d'enseignement, elle ne bénéficie pas d'une place importante dans les programmes scolaires. Nous en cherchons les causes, en interrogeant les concepts qui la génèrent. L'un, fondateur, concerne l'idiotie corporelle et le mouvement dansé. Le second entretient une dialectique forte avec l'école et correspond à l'art, comprenant à la fois le rapport culturel aux œuvres et le processus artistique de création. Ceux-ci nous conduiront à quitter ce mot valise « danse à l'école» pour élaborer le concept d'éducation chorégraphique, configuration spécifique, qui se bâtit par un processus identique aux « mondes de l'art» analysé par Becker dans un contexte favorisant « la dynamique des relations interindividuelles et ses dimensions matérielles et cognitives», permettant ainsi que « l'identité sociale de ceux qui prennent part à la production et à la consommation artistique soit spécifiée par la nature de leur engagement dans le réseau de coopération et de leur contribution à l'activité collective qui fait l'œuvre d'art. » Cette inscription de l'art chorégraphique en milieu scolaire, dans un contexte spécifique, d'interactions socio-cognitives et inter-individuelles donne à chaque acteur (élève, enseignant, artiste, médiateur culturel, formateur, institutionnel) la possibilité de se saisir du nœud de la différence et de l'identité proposé par Hacking, lié à la prise en compte des mondes pluriels entrant à l'Ecole, selon les analyses de Derouet et Boltanski. Ce concept émergera d'une configuration départementale de l'Ille et Vilaine, tel que l'élabore Elias, permettant de relativiser notre propos aux caractéristiques spécifiques de notre terrain de recherchi et permettant de mettre en évidence la construction identitaire des acteurs dans un cadre interactionnel

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (302 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 299-302. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/22

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.