La construction psychique de l’errance : stratégies institutionnelles d’offres et de demandes

par Karine Boinot

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Loïck M. Villerbu.

Soutenue en 2007

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Cherchant à comprendre les dynamiques amenant des personnes sans abri en situation d’errance, nous analysons les dispositifs existants en questionnant leur accès afin de parvenir à des objectifs opérationnels concernant les politiques préventives et curatives et les pratiques professionnelles. Dans une conception plurifactorielle de l’errance, nous étudions sa fonction sur le plan de l’économie psychique. Dans une réflexion sur la territorialité et sur l’errance, nous montrons comment l’exclusion, donne au corps une place centrale condensant espace psychique, physique et social du sujet. Nous interrogeons ce que l’exclusion renvoie aux institutions en tant qu’entreprises managériales des sujets SDF en termes d’incasabilité. D’une déchéance « privée » à une « déchéance « publique », le mouvement de soi à l’objet interrogeant la position subjective, il s’agit de caractériser la stratégie défensive du sujet SDF. Au travers de la dimension pulsionnelle autour du regard, analyser les effets contre-transférentiels produits. Contraints à une visibilité permanente, avec une notion d' « obscénité » relevant d’une dimension philosophique de l’insolence, nous évoquons l’adoption d’une position cynique ; figure générique se symptomalisant en figures paradigmatiques : le monstre, le bouffon et le dissident. Visant une restitution de la dimension subjective, à travers l’étude de la subjectivation et de la réification dont les sujets SDF sont l’objet, nous interrogeons la relation subjective, les formes prises du fait de la position activiste du sujet SDF, les représentations sociales des intervenants ainsi que les relations et les conduites établies. L’objet est de mettre à l’épreuve de la clinique le projet énoncé par Olivier Douville de prendre la mesure des facteurs excluants sur la structuration du psychisme

  • Titre traduit

    ˜The œpsychic construction of the wandering : Institutional strategies of offers and demands


  • Résumé

    Trying to understand the dynamics bringing homeless persons in situation of wandering, we analyze the existing devices by questioning their access to reach operational objectives concerning the preventive and curative politics and the professional practices. In a plurifactorial conception the wandering, we study its function from the point of view of the psychic economy. In a reflection on the territoriality and on the wandering, we show how the exclusion, give to the body a condensing central place condensing psychic, physical and social of the subject. We question what exclusion returns to the institutions as managerial companies of the homeless persons in terms of incasability. Of a forfeiture “deprived” with “a public” “forfeiture, the movement of oneself with the object questioning the subjective position, it acts to characterize the defensive strategy of the homeless person. Through instinctual dimension around the glance, to analyze the produced against-tranferential effects. Constrained with a permanent visibility, with a concept of “obscenity” concerned with a philosophical dimension of insolence, we evoke the adoption of a cynical position; appear generic becoming itself in paradigmatic figures: the monster, the buffoon and the dissident. Aiming at a restitution of subjective dimension, through the study of the subjectivation and the reification whose homeless person are the object, we question the subjective relation, the forms taken because of position activist of the homeless person, the social representations of the speakers as well as the relations and the established conduits. The object is to put to the test of the private clinic the project stated by Olivier Douville to take the measurement of the factors excluding on the structuring from psychism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (987 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 587-606. Index des auteurs. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2007/12/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007/REN2/0006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.