La phénoménologie de la vie et le problème du corps chez Emmanuel Levinas et Michel Henry

par Gilles Gerey

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Alain Juranville.

Soutenue en 2007

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Evoquer simplement la possibilité de la phénoménologie de la vie, c’est déjà supposer d’une certaine manière l’insuffisance de celle historique qui, pourtant, se voulait être, selon le projet husserlien, une science universelle aux fondements absolus. Aussi, si l’on peut montrer que la question du corps vivant est celle qui fait vaciller l’édifice husserlien et, avec lui, l’ensemble de la pensée phénoménologique prenant en celui-là son assise, et si cette question est bien celle centrale de la phénoménologie de la vie, soit celle par laquelle celle-là déploie sa propre méthodologie ainsi que sa conceptualité spécifique en stipulant le lien indéfectible entre la vie et le corps en tant que chair, alors s’imposeront à l’évidence la nécessité de cette phénoménologie nouvelle, sa quête d’originarité mais également, au fil de ses analyses de la phénoménalité, une pensée éthico-métaphysique de l’homme conquise contre l’ontologie traditionnelle. C’est en ce sens que seront étudiées les phénoménologies d’Emmanuel Levinas et de Michel Henry pour tenter de savoir si l’une et l’autre constituent précisément cette phénoménologie de la vie.

  • Titre traduit

    ˜The œphenomenology of life and the problem of the body for Emmanuel Levinas and Michel Henry


  • Résumé

    Simply referring to the possibility of life’s phenomenology is already implying in a way the insufficiency of the one historical, which even claimed to be, according to the Husserlian project, an universal science with absolute basis. Also if we can prove that the question of living body is the one which unhinges the Husserlian edifice, and whit it, the whole life’s phenomenology thought - which is based upon it – and if this question is well the one essential about life’s phenomenology, that means the one by which that one carries out its own methodology as well as its specific conceptuality by specifying the infallible link between life and body as flesh, thus the necessity of a new phenomenology, its originarity request but also, with its phenomenality analyses, a human ethico-metaphysical thought - that goes against traditional ontology – will be naturally underlined. The phenomenologies of Emmanuel Levinas and Michel Henry will be studied in this way in order to try to know if both constitute precisely this life’s phenomenology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 346-356. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TAP RENNES 2007/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.