Etude de la dynamique de la transmission de Toxoplasma gondii dans des mileux contrastés

par Eve Afonso

Thèse de doctorat en Ecologie parasitaire

Sous la direction de Marie-Lazarine Poulle et de Emmanuelle Gilot-Fromont.

Soutenue en 2007

à Reims .


  • Résumé

    Ce travail a porté sur l’étude de la dynamique de la transmission d’un parasite à cycle complexe, Toxoplasma gondii, dans des milieux contrastés. Dans une première partie, la dynamique de la transmission du parasite est étudiée dans un site urbain abritant une population très dense de chats domestiques (Felis catus). Nos travaux permettent de poser l’hypothèse d’un cycle de transmission parasitaire simple lorsque les hôtes intermédiaires sont en densité très faible relativement à celle des chats. Par ailleurs, nous mettons en évidence l’existence de zones de contamination du sol par les oocystes de T. Gondii, qui sont très localisées, et qui correspondent aux zones de défécation communes des chats. Dans une deuxième partie, la variabilité de la dynamique de transmission de T. Gondii dans les milieux riches en hôtes intermédiaires est abordée. Nous mettons notamment en évidence des indicateurs de la variabilité interspécifique du niveau d’infection chez les hôtes intermédiaires (masse corporelle spécifique et habitat). Par ailleurs, nous montrons qu’il existe des relations entre la composition de l’environnement, la variabilité du climat, et le niveau d’infection de la toxoplasmose chez le chat domestique et le chat forestier (Felis silvestris). L’ensemble du travail montre l’intérêt d’une approche éco-épidémiologique dans la compréhension de la variabilité du cycle de T. Gondii, notamment par l’utilisation du suivi à long terme de plusieurs populations de chats vivant dans différents environnements. Il ouvre la voie à différentes perspectives de recherche, tant sur le plan appliqué (amélioration de la détection d’oocystes) que sur un aspect de modélisation

  • Titre traduit

    Study of the dynamic of Toxoplasma gondii transmission in contrasted environments


  • Résumé

    We studied the dynamic of the transmission of a parasite with complex life-cycle, Toxoplasma gondii, in contrasted environments. First, the dynamic of the parasite transmission was studied in an urban area where a population of domestic cats (Felis catus) live at high density. Our results raise the hypothesis that the parasite transmission could occur via a simple life-cycle when intermediate hosts are in very low density, relative to cats. We also highlighted the presence of localised areas contaminated by T. Gondii oocysts, which correspond to defecation site of cats. Second, we studied the dynamic of the transmission of T. Gondii in environments where intermediate hosts are in high density. We found indicators of the interspecific variability in the level of infection of intermediate hosts, such as body mass or habitat. Moreover, we showed that environment composition, climate fluctuations and the level of infection of toxoplasmosis in domestic cats and wildcats (Felis silvestris) could be related. The whole study shows the interest of an eco-epidemiological approach to understand the variability of the life-cycle of T. Gondii

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (272p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 245-272

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 07REIMS031
  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07REIMS031Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.