Valeur pronostique de la ploïdie et de l'index de prolifération par double marquage MIB-AgNORs dans le cancer du sein

par Pascal Abboud

Thèse de doctorat en Médecine. Gynécologie et obstétrique

Sous la direction de Dominique Ploton.

Soutenue en 2007

à Reims .


  • Résumé

    Dans ce travail, nous avons testé deux hypothèses concernant le pronostic du cancer du sein. La première reposait sur l’idée que le pronostic pourrait être lié à l’importance du clone cellulaire le plus agressif, à haut contenu en ADN, mesuré par analyse d’images automatique. La seconde hypothèse était que le pronostic pourrait être affiné par la détermination d’un nouvel index de prolifération (IP) prenant en compte le pourcentage de cellules dans le cycle et la vitesse de prolifération. Ces deux paramètres ont été quantifiés par analyse d’images après marquage par l’anticorps MIB1 (marquant les cellules dans le cycle) et par la réaction cytochimique des Ag-NORs (mesure de la durée du cycle). L’IP a été obtenu en multipliant le pourcentage des cellules MIB1 + par la quantité des Ag-NORs dans ces mêmes cellules. Deux études préliminaires ont permit de valider chacune une hypothèse. Afin de vérifier la validité de ces hypothèses sur un nombre de cas plus important, nous avons entrepris une étude sur une population homogène (n = 90), à faible risque de récidive (pN0, sans chimiothérapie). La détection de clones à contenu de plus de 5c ADN s’est révélée sans impact pronostique. A l’opposé, nous avons montré que la survie globale était corrélée à l’IP et que le seuil de 200 était le plus pertinent. Pour la survie sans métastase, l’IP 200 gardait une très forte valeur pronostique en analyse univariée. Mais ce facteur n’était pas indépendant de la quantité totale d’AgNORs qui semblait être plus pertinente. La quantification des AgNORs totaux et la détermination de l’IP ont ainsi fourni une information pronostique pertinente supérieure à celle des facteurs classiquement utilisés.


  • Résumé

    @Our aim was to test two hypotheses concerning the prognosis of breast cancer. The first one was that the prognosis could be related to the most aggressive stemlines, identified with their high DNA content measured by using a semi automatic image analyser. The second hypothesis was that the prognosis could be increased by using a new proliferation index (PI index) based both on the percentage of proliferating cells and on the duration of the cell cycle. These two parameters were quantified by using image analysis after the labelling of tissue sections, firstly, with the MIB1 antibody (revealing only cells out of G0 phase) and, secondly, with the cytochemical Ag-NOR staining (directly linked to the rapidity of cell proliferation). PI index was obtained by multiplying the percentage of MIB1 positive cells with the quantity of Ag-NORs within the same cells. Two preliminary studies validated each hypothesis. In order to check the usefulness of these parameters, we worked on more homogeneous population (n = 90) with a low risk of recurrences (node negative patients without chemotherapy). Presence of 5c exceeding cells was not correlated to overall survival (OS) or to disease free survival (DFS). In multivariate analysis, no factor related to the ploidy was independent. We demonstrated that PI was correlated to OS in multivariate analysis and that the cut-off at 200 was the most interesting one. For DFS, PI 200 conserved its high prognostic value in univariate analysis and the global quantity of AgNORs seemed to be more discriminative in multivariate analysis. Relatively to classical markers, AgNORs quantification and PI bring supplementary information in node negative patients

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(164 f.)
  • Annexes : Bibliographie f.139-164

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SATHM07202
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.