Diffusion du savoir médical au Moyen Age : l'exemple du chirurgien John Arderne ; edition du manuscrit Cambridge, Emmanuel College 69, avec introduction, notes et glossaires

par Stéphanie Deshouillères Ledez

Thèse de doctorat en Civilisation médiévale

Sous la direction de Stephen Morrison.


  • Résumé

    L'édition du manuscrit moyen anglais Cambridge Emmanuel College 69, permet d'éclairer significativement la pratique médicale anglaise aux XIVème et XVème siècles. Cette médecine était héritée des enseignements arabes et gréco-romains. La palette des praticiens et des soins offerts était très large et mélangeait volontiers toutes les pratiques scientifiques. L'auteur de ce traité médical – John Arderne – fut le premier grand praticien insulaire. Ce chirurgien et pharmacologue s'appliquait à suivre une certaine déontologie. Mais le choix qu'il fit de laisser une trace de son travail fait de cet homme un chirurgien à part, fort de faire connaître à ses contemporains les secrets de son art. Le manuscrit Emmanuel College 69 est une des seules copies de son oeuvre en langue vernaculaire. A ce jour, elle n'avait fait l'objet que d'allusions furtives de la part de précédents éditeurs. Or ce fac-similé contient la somme des écrits d'Arderne. De plus, le fond mais aussi la forme de cet original renseignent le lecteur à la fois sur la langue anglaise du XVème siècle et sur le lectorat d'un tel livre, mais aussi sur la pratique scribale et les procédés de traduction connus à l'époque. Tout ceci permettrait d'envisager les écrits du chirurgien sous un nouveau jour.

  • Titre traduit

    Circulation of medical knowledge during the high Middles Ages : the example of the surgeon John Arderne ; edition of MS Cambridge Emmanuel College 69 with an introduction, notes and glossaries


  • Résumé

    This edition of John Arderne's surgical treatise, preserved in Emmanuel College MS 69, seeks to extend our knowledge of English medical practice in the fourteenth and fifteenth centuries. Knowledge of medicine and medical practices in Europe has its roots in Arab and Græco-Roman traditions, giving rise to a wide range of scientific practices. The author of the present treatise, John Arderne, was the foremost physician of his day in England. Both surgeon and pharmacologist, he sought to draw up and implement ethical rules directly related to his profession, a fact that sets him apart from his contemporaries. No other medieval practitioner is known to have committed his professional experiences to writing. Ms Emmanuel 69 preserves one of the very few vernacular texts of Arderne's work, few studies of which have been published. And yet, MS 69 preserves Arderne's life work. Further study of the manuscript and its text will, it is hoped, facilitate work, not simply on Arderne himself, but on medical practice in England at the end of the Middle Ages.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (cxii, 493 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 475-493. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.