Le temps recommencé : fictions du mythe et écritures fantastiques dans les oeuvres de Gautier, Kafka, Ray, Lovecraft, Tolkien et Borges

par Nathalie Dufayet

Thèse de doctorat en Littératures comparées

Sous la direction de Denis Mellier.

Soutenue en 2007

à Poitiers , en partenariat avec Université de Poitiers. UFR de sciences humaines et arts (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'appréhension moderne du temps se vide de ses attributs traditionnels : le sacré et la transcendance. Les anciennes réponses des oeuvres mythiques à l'angoisse de la fin et au fantasme de victoire sur l'entropie et sur la mort sont rejetées : le temps circulaire, l'immortalité et l'éternité. Mais ces phénomènologies révolues "ci-gîssent" dans le fantastique moderne, notamment chez Gautier, Kafka, Ray, Lovecraft, Tolkien et Borges. Sauf pour Tolkien, ces cadavres sacrés sont des moyens et non des fins grâce auxquels ils initient une priorité et une tradition esthétiques communes : faire valoir notre plaisir à imaginer l'existence réécrite autrement. Tous organisent ainsi un renouvellement du temps et, par là, une résistance de l'imaginaire face aux dérives de la pensée née de la nouvelle fascination pour la rationalité, la matérialité et la linéarité ; le tout en réécrivant les mythes puis leurs évolutions ultérieures, les métaphysiques.

  • Titre traduit

    Time begun anew : mythics fiction and fantastic writings of Gautier, Kafka, Ray, Lovecraft, Tolkien and Borges


  • Résumé

    Modern perceptions of time are divested of their traditional attributes : sacredness and transcendance. Previous responses of mythical works of art to the anxiety of the end and to the fantasm of victory over entropy and death are rejected : circular time, immortality, eternity. But these outgrown phenomenologies are "subjacent" to modern fantastic genre, especially to Gautier, Kafka, Ray, Lovecraft, Tolkien and Borges. Except for Tolkien, these sacred corpses are means and not ends through which to initiate a common aesthetic priority and tradition : the value of our pleasure in imagining existence rewritten differently. Thus, they all organise a process of time renewal and, through this, a resistance of the imagination to the thought of their time, originating from the fascination for rationality, materiality and linearity ; all this by rewriting myths and their mataphysical outcomes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (506 f.-[6] f. de dépl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 468-493. Notes bibliogr. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.