Émotions et rituel dans le travail des pompes funèbres : contribution à la sociologie des émotions

par Julien Bernard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Annie Guédez.

Soutenue en 2007

à Poitiers , en partenariat avec Université de Poitiers. UFR de sciences humaines et arts (autre partenaire) .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur les émotions dans le travail des pompes funèbres aujourd’hui en France. S’appuyant sur une observation participante d’une durée d’un an dans deux entreprises en tant que « porteur de cercueil », des entretiens avec des professionnels, et une analyse documentaire variée, elle s’intéresse à la manière dont les opérateurs funéraires font leur travail dans un contexte marqué par l’émotion des familles en deuil, ainsi qu’à la manière dont leurs émotions et celles de leur clientèle s’intègrent dans leur pratique et leur conception du travail. Après une objectivation de son implication dans l’objet et une première partie définissant le cadre de l’étude, l’auteur décrit le déroulement des opérations funéraires en alternant récits de situations et paroles d’acteurs. Cette base empirique est contextualisée en référence aux changements sociaux affectant le rapport à la mort et aux funérailles afin de constituer une sociologie des émotions appliquée au travail funéraire.

  • Titre traduit

    Emotions and ritual in the job of the funeral pomps : a contribution to the sociology of emotions


  • Résumé

    This thesis concerns emotions in the job of the funeral pomps today in France. Leaning on an observation participant of a length of one year in two firms as « holder of coffin », discussions with professionals, and a various documentary analysis, it shows the way the funeral agents do their job in a context definite by the emotions of plunged into mourning families and how their emotions et those of their clients integer their conception and practice of the job. After an objectivation of his involvement in the object and a first party defining the frame of study, the author represents the sequence of the funeral operations by alternating tales of situations and actor’s words. This empirical foundation is contextualised in reference to the social changes appointing the report to death and to funeral, to be finally analysed as part of the sociology of emotions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (453 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 373-391. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.