Générer du contenu pour produire un texte : effets d'interférence en mémoire de travail

par Maria Chuy

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Michel Passerault et de Denis Alamargot.


  • Résumé

    L’objectif de cette thèse est d’étudier les effets d’interférence en Mémoire de Travail (MT) au cours de la génération du contenu de texte. La génération du contenu nécessite un double traitement des sources d’information externe (Environnement) et interne (Mémoire à Long Terme). Les contenus de ces deux sources peuvent être interférents. En nous appuyant sur les travaux de Cantor et Engle (1993), nous faisons l’hypothèse que le temps nécessaire à la résolution de l’interférence, au cours de la production de texte, sera plus long chez les rédacteurs à faible capacité de MT comparativement aux rédacteurs à forte capacité. Dans la première expérience, des adultes devaient produire un texte à partir d’informations externes, soit compatibles soit interférentes avec les connaissances préalables (adaptation d’une tâche de fan effect, Anderson, 1974). L’effet d’interférence sur la génération du contenu de texte a été principalement testé par l’analyse des pauses d’écriture. Les résultats montrent que, contrairement à nos attentes, la proportion de pauses d’écriture en situation d’interférence est inférieure chez les rédacteurs à faible capacité de MT que chez les rédacteurs à forte capacité. L’interprétation avancée est qu’une faible capacité de MT ne permettrait pas de traiter deux sources différentes d’information. Le processus de récupération en Mémoire à Long Terme (MLT) ne serait pas mis en œuvre du fait de l’insuffisance de ressources cognitives, ce qui préviendrait la confrontation des deux sources et donc l’interférence. Nous avons confirmé et spécifié cette interprétation dans trois autres expériences, en utilisant (i) une charge concurrente qui réduit la capacité de MT chez les participants à empan fort (expérience 2), (ii) une limitation d’accès à l’information extérieure chez les participants à empan fort (expérience 3) et (iii) une augmentation du niveau d’activation des connaissances en MLT chez les participants à empan faible (expérience 4). L’ensemble des résultats confirme l’interprétation selon laquelle l’apparition de l’interférence au cours de la génération du contenu de texte dépend de la capacité de MT, qui autorise ou non la récupération en MLT.

  • Titre traduit

    To generate content for text production : interference effects in working memory


  • Résumé

    The aim of this dissertation is to examine the interference effects in Working Memory (WM) during text content generation. Content generation requires double processing of the external (Environment) and internal (Long Term Memory) sources of information. The contents of these two sources can interfere with each other. On the basis of Cantor and Engle’s work (1993), we hypothesized that the time necessary to resolving of the interference during text composition would be higher for low WM capacity writers comparing to those with high capacity. In the first experiment, the adults were asked to write a text using external information, which was compatible or interferent with their previous knowledge (adaptation of the fan effect task, Anderson, 1974). Interference effect on the content generation was principally tested by analysis of the writing pauses. Contrary to our expectations, the results show that ratio of writing pauses is inferior for low capacity than for high capacity writers. Possible explanation is that low WM capacity does not allow processing of the two different sources of information. The insufficiency of the cognitive resources would block Long Term Memory (LTM) retrieval, limiting the confrontation between two sources and, therefore, interference. We confirmed and specified this interpretation in three other experiments by using (i) concurrent load which reduces the capacity of high span writers (experiment 2), (ii) access limitation to the external information for high span writers (experiment 3) and (iii) increase of the LTM knowledge activation of low span writers (experiment 4). The results confirm the validity of our interpretation suggesting that appearance of the interference during content generation depends on the WM capacity, which allows or not LTM retrieval.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (335 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 257-277

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.