Les contraintes de sélection de l'auxiliaire "être" ou "avoir" : étude à partir des déficits neuropsychologiques et de l'apprentissage de langue seconde

par Sophie Griffini

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de François Rigalleau.

  • Titre traduit

    ˜The œconstraints of selection of the auxiliary "be" or "have". Study from the neuropsychological deficits and from the learning of second language


  • Résumé

    This research is focused on the study of the effect of certain constraint on the choice of the auxiliary verb "be" or "have". This research was based on the Sorace's Auxiliary Selection Hierarchie (ASH) which proposes a gradience in the choice of the auxiliary according to the various classes of language acquisition. Initially we used a Word Monitoring task with aphasic patients. The objective of this experiment was to know if the comprehension of the auxiliary verbs was affected in the case of a cerebral lesion affecting language. The results showed a first dissociation between verbs always selecting the same auxiliary (independently of the context) and verbs varying according to the context. Then, we used an Auditory Moving Window task and a Stop Making Sense task with speakers learning a second language (French or German). The results of adult learners showed difficulties in the selection of auxiliary with verbs of the ASH, which according with the context use one or the other of the auxiliary verbs. In conclusion, learners are ths able to learn a second language after "critical period" and the difficulties in comprehension are located in specificities inside the classes of intransitive verbs associated with context, which also pose problems with the native speakers.


  • Résumé

    Cette recherche est consacrée à l'étude de l'effet de certaines contraintes sur le choix de l'auxiliaire "être" ou "avoir". Cette recherche s'est appuyée sur la Hiérarchie de Sélection des Auxiliaires (HSA) de Sorace (2000) qui propose une gradation dans le choix de l'auxiliaire selon différentes classes de verbes. Cette hiérarchie nous a permis de nous intéresser à l'étude de déficits neuropsychologiques et à l'apprentissage de langue seconde. Dans un premier temps, nous avons utilisé une tâche de détection auprès de patients aphasiques afin de savoir comment la compréhension des auxiliaires était affectée dans le cas d'une lésion cérébrale touchant le langage. Les résultats ont mis en évidence une première dissociation entre les verbes qui sélectionnent toujours le même auxiliaire (indépendamment du contexte) et des verbes qui varient en fonction du contexte. Dans un second temps, nous avons utilisé une tâche d'audition auto-régulée et une tâche de Stop Making Sense auprès de locuteurs natifs passant les expériences dans leur propre langue. Les résultats des apprenants ont mis en évidence des difficultés de sélection d'auxiliaire avec des verbes de la HSA qui, selon le contexte, pouvaient s'employer avec l'un ou l'autre des auxiliaires. Les apprenants sont capables d'apprendre une seconde langue tardivement et les difficultés de compréhension résident dans des spécificités à l'intérieur des classes de verbes intransitifs qui posent également des problèmes aux locuteurs natifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (247 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 189-213 : 293 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.