Les protestants français face à la monarchie : la difficile recherche d'un modèle d'intégration juridique (1559-1715)

par Laurent Bouchard

Thèse de doctorat en Histoire du droit

Sous la direction de Éric Gojosso.


  • Résumé

    L’apparition du calvinisme dans le royaume de France au début du 16ème siècle rompit le monopole catholique. L’échec des tentatives d’anéantissement réciproque engendra rapidement l’inapplicabilité du principe d’unité de la foi. Les protestants français durent donc rechercher un modèle d’intégration juridique spécifique permettant d’assurer leur reconnaissance dans le droit national. Dans une société où l’intolérance religieuse constituait un principe fondamental, la consécration légale de ce particularisme s’imposa comme une trêve justifiée par les nécessités de l’ordre public. Au 17ème siècle, l’érosion des privilèges de cette minorité, consécutive à la reprise de l’évolution absolutiste après l’intermède des guerres de religion, fit progressivement disparaître son autonomie juridique. Mise en sommeil jusque-là, l’aspiration à l’unité religieuse pouvait de nouveau être mise en œuvre. La reconnaissance du particularisme religieux imposait donc la reprise de la quête réformée et la rénovation des fondements de l’intégration de la divergence cultuelle. Cet « aggiornamento » permit le passage d’une conception traditionnelle et péjorative de la tolérance religieuse, à une approche innovante et positive, annonciatrice des profondes évolutions intellectuelles des Lumières.

  • Titre traduit

    French Protestants faced with monarchy : the difficult quest for legal integration model (1559-1715)


  • Résumé

    The appearance of Calvinism in the French Kingdom at the beginning of the 16th century broke the Roman Catholic monopoly. The failure of reciprocal annihilation attempts rapidly rendered the principle of “unity in one faith” no longer applicable. Therefore, the French Protestants had to look for a specific legal integration model that assured their recognition within the national law. In a society where religious intolerance was a fundamental principle, the legal sanctuary of their separate identity was essential to facilitate a truce that would bring public order. In the 17th century the erosion of this minority group’s privileges, following the resumption of the gradual move towards absolutism after the interruption of the Wars of Religion, caused the progressive disappearance of its legal autonomy. The dormant aspirations of religious unity could again come into play. The recognition of a sense of religious identity brought about the resumption of the Protestant’s quest and the revival of the grounds for integration of cultural divergence. This “modernisation” enabled the transformation of a traditional intolerant approach to religion, to one that was ground breaking and positive, presaging the profound intellectual evolution of the Enlightenment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (523 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 477-506. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. UFR Droit et sciences sociales. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.