OntoQL, un langage d'exploitation des bases de données à base ontologique

par Stéphane Jean

Thèse de doctorat en Informatique et application

Sous la direction de Yamine Aït-Ameur et de Guy Pierra.


  • Résumé

    Nous appelons Bases de Données à Base Ontologique (BDBO), les bases de données qui contiennent à la fois des données et des ontologies qui en décrivent la sémantique. Dans le contexte du Web Sémantique, de nombreuses BDBO associées à des langages qui permettent d’interroger les données et les ontologies qu’elles contiennent sont apparues. Conçus pour permettre la persistance et l’interrogation des données Web, ces BDBO et ces langages sont spécifiques aux modèles d'ontologies Web, ils se focalisent sur les ontologies conceptuelles et ils ne prennent pas en compte le modèle logique des données contenues dans une base de données. C’est ce triple problème que vise à résoudre le langage OntoQL proposé dans cette thèse. Ce langage répond au triple problème évoqué précédemment en présentant trois caractéristiques essentielles qui le distinguent des autres langages proposés : (1) le langage OntoQL est indépendant d’un modèle d’ontologies particulier. En effet, ce langage est basé sur un noyau commun aux différents modèles d’ontologies et des instructions de ce langage permettent de l’étendre, (2) le langage OntoQL exploite la couche linguistique qui peut être associée à une ontologie conceptuelle pour permettre d’exprimer des instructions dans différentes langues naturelles et (3) le langage OntoQL est compatible avec le langage SQL, permettant ainsi d’exploiter les données au niveau logique d’une BDBO, et il étend ce langage pour permettre d’accéder aux données au niveau ontologique indépendamment de la représentation logique des données tout en permettant d’en manipuler la structure. Un prototype opérationnel de OntoQL, validant cette proposition, a été développé dans le cadre de cette thèse.

  • Titre traduit

    Ontoql, an exploitation language for ontology-based database


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    We call Ontology Based DataBase (OBDB) a database that stores data together with the ontologies defining the semantics of these data. In the Semantic Web context, several OBDBs have been proposed. They are associated with languages allowing to query ontologies and data. Specially designed for the persistence and querying of Web data, these OBDBs are specific to Web ontology models, they focus on conceptual ontologies and they don’t take into account the underlying logical model of data contained in a database. In this thesis, we define the OntoQL language to address these problems. This language has three main characteristics that distinguish it from other proposed languages: (1) the OntoQL language is independent of any given ontology model. Indeed, it is based on a core ontology model containing the constructors shared by different ontology models. It can be extended by the OntoQL language itself, (2) the OntoQL language exploits the linguistic information that may be associated to a conceptual ontology allowing a user to express queries in different natural languages and (3) the OntoQL language is compatible with the SQL language and thus, it allows to exploit data at the logical level of an OBDB. Moreover, it extends this language to exploit data at the ontological level, independently of the logical representation of the data, and still capable to manipulate the structure of these data from this level. An operational prototype of OntoQL has been developed in the context of this thesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIII-289 p.)
  • Annexes : Bibliogr. [132] réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 07/POIT/2324
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.