Rôle des fibroblastes dans le remodelage cellulaire cardiaque

par Claire Louault

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Daniel Potreau.


  • Résumé

    Des données récentes montrent que les interactions entre cardiomyocytes et fibroblastes seraient tout particulièrement impliquées dans les processus à l’origine du remodelage myocardique consécutif à une surcharge de travail, notamment dans des conditions pathologiques. Le but de notre étude est de préciser la nature de ces interactions cellulaires dans les conditions in vitro et de caractériser le processus de différenciation des fibroblastes en myofibroblastes pour mieux comprendre le rôle de ces cellules dans la physiopathologie cardiaque. En utilisant un modèle de cultures primaires de cardiomyocytes et de fibroblastes isolés de cœurs de souris adultes, cultivés séparément ou ensemble, nous avons tout d’abord cherché à préciser le rôle des interactions entre ces deux types cellulaires au cours du remodelage. Nos résultats démontrent que les fibroblastes stimulent le processus hypertrophique des cardiomyocytes et que les cardiomyocytes favorisent l'adhésion et/ou la prolifération des fibroblastes. Ces données suggèrent fortement des interactions paracrines entre les deux types cellulaires dont l’interleukine-6 pourrait être un des médiateurs. Nous avons ensuite caractérisé les communications jonctionnelles des fibroblastes. Nos résultats ont permis d’identifier la présence des connexines 40 et 43 par les techniques de RT-PCR et de western blot et montrent que ces connexines sont capables de former des jonctions communicantes fonctionnelles mises en évidence avec les techniques de FRAP et de scrape loading. Ils montrent aussi que les fibroblastes sont capables d’établir des jonctions communicantes avec les cardiomyocytes. Dans la dernière partie de notre travail, nous avons cherché à caractériser le processus de différenciation des fibroblastes en myofibroblastes en étudiant leur évolution phénotypique et leur homéostasie calcique au cours de la culture. Les résultats préliminaires que nous avons obtenus montrent que les fibroblastes se différencient en myofibroblastes en fonction des conditions de densité cellulaire, indépendamment du processus de prolifération et que l’activité calcique des myofibroblastes évoluerait vers un fonctionnement de type cellule musculaire contractile. La poursuite de cette étude devrait permettre de mieux comprendre le rôle des myofibroblastes dans la physiopathologie cardiaque. En conclusion, l’ensemble de nos résultats permet de préciser les propriétés des fibroblastes cardiaques et montre l'implication forte des communications intercellulaires, paracrines et jonctionnelles entre fibroblastes et cardiomyocytes dans le développement du remodelage myocardique.

  • Titre traduit

    Role of fibroblasts in cardiac cellular remodelling


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([163] p.)
  • Annexes : Bibliogr. [141] réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 07/POIT/2271-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.