Caractérisation physiopathologique, moléculaire et métabolique de la jonction neuromusculaire et du nerf périphérique après lésion du système nerveux central

par Philippe Rigoard

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Physiologie et interactions cellulaires

Sous la direction de Françoise Lapierre et de Jean-Michel Maixent.


  • Résumé

    Une lésion du SNC occasionne par le biais d'une dénervation trans-synaptique la survenue d'un handicap fonctionnel majeur découlant à la fois du déficit sensitivo-moteur engendré par les dégâts neuronaux primitifs, mais aussi d'une spasticité de déafférentation et d'une amyotrophie qu'il est bien difficile, conceptuellement, d'attribuer seulement à une sous-utilisation musculaire. Ce travail a permis d'incriminer des dysfonctionnements morphologiques et métaboliques précoces survenant dans les nerfs périphériques et muscles sous-jacents à une lésion du SNC, dysfonctionnements qui pourraient, en partie, expliquer certains mécanismes d'adaptation de l'organisme en réponse à la dénervation trans-synaptique. Nous avons montré que ces mécanismes seraient sous-tendus par l'existence de circuits intra-spinaux d'une part, et par le rôle potentiel de signalisation intracellulaire neuronal des isoformes de la pompe à sodium d'autre part. Nous avons également observé des modifications précoces du métabolisme énergétique lipidique impliquant particulièrement les acides gras poly-insaturés dont la participation serait directement au coeur des mécanismes de réparation neuronale. Les perspectives de recherche se dégageant de cette étude sont multiples et pourraient nous amener à élargir notre approche métabolique à un regard résolument tourné vers la fonction et la programmation motrice. De telles ambitions restent à la hauteur du challenge laissé quasiment intact par ces travaux de nature exploratoires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 volumes (230, 106, 139, 182 p.)
  • Annexes : Bibliogr. dans le volume 4 : f. 73-175 (400 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Médecine-Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TM28-2007-05
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.