La méthode d'évaluation contingente en question : critique, requalification et mesure de la demande en assainissement à Moshi (Tanzanie)

par Julien Milanesi

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernard Contamin.

Soutenue en 2007

à Pau .


  • Résumé

    La thèse est une réflexion théorique et méthodologique sur la méthode d’évaluation contingente ayant pour support une enquête sur la demande en assainissement conduite à Moshi (Tanzanie). La première partie est consacrée à un historique de la méthode. Il apparaît qu’après avoir été conçue pour mesurer des bénéfices et donner un indicateur de légitimité des politiques publiques elle a été utilisée, dans des pays en développement, pour évaluer des demandes et donner un indicateur de faisabilité. Une littérature autonome s’est ainsi constituée, conservant néanmoins les fondement théoriques initiaux issus de l’économie du bien-être. La deuxième partie est consacrée à explorer cette théorie, à critiquer ses fondements philosophiques utilitaristes et à proposer un nouveau cadre d’interprétation des réponses. Rejetant la possibilité de mesurer un bénéfice global, ce cadre théorique réintroduit la société et la morale dans la décision des individus et propose d’interpréter les réponses aux questions portant sur des bien non-marchands à travers le prisme du vecteur de paiement et du compromis qui est présenté à l’enquêté. Pour les biens marchands, ce cadre propose d’interpréter les réponses comme un prix, une demande du consommateur qui n’est pas prédéterminée par une substance (telle que l’utilité) contenue dans le bien mais qui est issue d’un processus de construction dépendant du contexte. La troisième partie expose, à travers l’enquête conduite à Moshi (rebaptisée mesure contingente de la demande) les enseignements méthodologiques ( temps pour réfléchir, jeu d’enchères, consentement à travailler, analyse du marché locatif) et opérationnels tirées de ce nouveau cadre.


  • Résumé

    This thesis is a theoretical and methodological analysis of the contingent valuation method based on a survey on the demand for sanitation services conducted in Mshi (Tanzania). The first part is an historical literature review of the method. It shows that, after having been conceived to value benefits and provide information about the legitimacy of public policies, the contingent valuation method has been used, in developing countries, to measure demand as an indicator of projects’ feasibility. Thus, an independent literature has emerged, using however the same theoretical foundations than the ones of welfare economics. The second part explores this theory, makes a critical appraisal of its utilitarian foundations and propound a new theoretical framework to interpret the results of contingent valuation surveys. Rejecting the possibility of valuing a global benefit, this framework reintroduces society and ethics concept in individuals’ decision making. It suggest to interpret the answers to the questions about non-market goods through the payment vehicle and the compromise presented to the person interviewed. For market goods, this framework propound to interpred the answers as a consumer demand which is not predetermined by a substance (as utility) but constructed in a context dependent process. The third part of the thesis exposes, through the Moshi survey (re-baptized contingent measure of demand), the methodological (time to think, bargaining game, willingness to work, study of the rental market) and operational conclusions of this new theoretical framework.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (442 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.407-427. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UDT 2169
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.