Du toucher à la touche comme accompagnement des processus d'altération : le rapport au corps dans les métiers de la relation : le cas de quatre élèves infirmiers

par Chantal Bauduin

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Frédérique Lerbet-Séréni.

Soutenue en 2007

à Pau .


  • Résumé

    Dans l’accès aux métiers de la relation, l’accompagnement de jeunes professionnels pose le problème du contact et du rapport au corps de l’autre. Celui-ci n’est pas sans lien avec ce que nous sommes et la manière dont nous avons été nous-même touchés par nos expériences de vie. Comment, dans cette perspective, travailler avec eux un toucher distancié dont la touche des mots parlerait au cœur des mains ? Que se joue-t-il de leur corps dans leur rapport à l’autre qui peut soit leur faire violence soit les aider à se construire ?Dans cette perspective, nous effectuons un travail théorique qui aborde sous plusieurs angles le toucher. Le premier nous amène à considérer le rapport à l’autre comme porteur de dimensions socio-culturelles acquises, à la symbolique riche et variée. Le deuxième nous permet d’approfondir le développement affectif de l’enfant sous l’angle de la psychanalyse, pour tenter de comprendre et de repérer les nœuds de constructions identitaires. Dans le troisième, nous nous intéressons aux « bricolages » de soi dans la perspective de débusquer les lieux de passage et de rencontre possibles au travers des processus d’altération en cours. L’approche méthodologique de type clinique est centrée sur quatre entretiens non directifs avec des élèves infirmiers arrivés en fin d’études. Nous les interrogeons sur leur rapport au corps. Nous y trouvons des traces des processus internes dans lesquels ils se situent, et discernons de quelle manière ils sont touchés par ces processus. Une analyse linguistique du corpus centrée sur les verbes comme indicateurs de ces processus et des prépositions pour en relever les effets, fait apparaître quatre grandes familles de processus d’altération supports de construction identitaire. Chacun d’entre nous apparaît comme plus disposé à l’un qu’à l’autre. C’est ainsi que se trouve validée une modélisation de différents rapports au corps. L’ensemble de ce travail permet de construire de nouvelles assises pour le praticien de la relation à autrui, assises qui s’efforcent de nouer ce qui relève de la parole et de ce qui relève du corps dans l’accompagnement de ce qu’on appelle ici la Touche.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (634 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.403-420. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.