Accélération par les chimiokines RANTES /CCL5 ou SDF-1/CXCL12 du relargage d'éctodomaines de protéoglycannes de la famille des syndécannes

par Séverine Brulé-Donneger

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur

Sous la direction de Lilianne Gattegno.

Soutenue en 2007

à Paris 13 .


  • Résumé

    Les chimiokines sont des cytokines chimioattractantes, impliquées dans la pathogenèse de maladies inflammatoires, dans l’angiogénèse et la croissance tumorale et dans l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH). Nous avons mis en évidence que RANTES se lie à des protéoglycannes : les syndécannes-1 et -4, de manière directe et glycosaminoglycannes dépendante, et accélère significativement le relargage des ectodomaines de ces protéoglycannes, à partir de cellules HeLa exprimant CCR5, mais pas à partir des cellules HeLa n’exprimant pas CCR5. Parallèlement, nous avons observé, par cytométrie de flux, que RANTES induit une diminution de l’expression des syndécannes-1 et -4 à la membrane plasmique des cellules HeLa CCR5+, mais pas à celle de cellules HeLa CCR5-. Nos résultats montrent aussi que ce relargage des ectodomaines des syndécannes-1 et -4, accéléré par RANTES, est dépendant des voies de transduction impliquant les MAPK et la PKC. Les études similaires réalisées avec la chimiokine SDF-1 montrent que le traitement des cellules HeLa par SDF-1 accélère significativement le relargage des ectodomaines des syndécannes-1 et -4. Ce relargage, accéléré par SDF-1 est dépendant des voies de transduction impliquant la PKC mais pas les MAPK. De plus, nous avons montré que la MMP9 est impliquée dans ce relargage. Parallèlement, nous avons mis en évidence que non seulement RANTES ou SDF-1, mais aussi des glycoprotéines d’enveloppe virales de deux isolats de VIHX4 ou R5, les gp120 augmentent de manière significative le relargage des ectodomaines des syndécannes-1 et -4 par des cellules en culture primaire, les macrophages humains dérivés des monocytes en culture. Mots clés : Chimiokines ; RANTES ; SDF-1 ; CXCR4 ; CCR5 ; Protéoglycannes ; Syndécannes ; relargage.

  • Titre traduit

    ˜The œchemokines rantes and sdf-1accelerate the shedding of syndecan ectodomains


  • Résumé

    Chemokines and their G protein coupled receptors (GPCRs), play roles in inflammatory responses, cancer cell proliferation and HIV infection. In our recent works, we demonstrate that RANTES binds to the heparan sulfate proteoglycans: syndecan-1 and -4 (SDC-1 and -4), and accelerates the shedding of SDC-1 and -4 ectodomains from HeLa cells. This shedding requires the GPCR CCR5 and involves MAPK and PKC activation. SDF-1 binds to SDC-4, and accelerates the shedding of SDC-1 and -4 from HeLa cells. This shedding requires PKC activation and is mediated by MMP9, but does not depend on the GPCR CXCR4 expression. We show that RANTES, SDF-1 and HIV envelop glycoproteins gp120 X4 and R5, accelerate the shedding of SDC-1 and -4 ectodomains, from human monocyte-derived macrophages. Keywords : chemokines ; RANTES ; SDF-1 ; CXCR4 ; CCR5 ; proteoglycans ; syndecans ; shedding.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 228 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.149-159

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2007 007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.