La représentation de l'altérité raciale, sociale et culturelle dans la Tempête de Shakespeare et Une Tempête d'Aimé Césaire : chassé croisé de deux visions littéraires

par Barthélémy Tidasna

Thèse de doctorat en Littératures francophones

Sous la direction de Jean-Louis Joubert.

Soutenue en 2007

à Paris 13 .


  • Résumé

    L’étude du chassée-croisé littéraire Shakespeare-Césaire rejoint une interrogation beaucoup plus profonde sur la persistance des jeux de miroirs auxquels se livrent Blancs et Noirs à travers leurs œuvres de fiction. Ces jeux de miroirs, que rien ne semble pouvoir arrêter, ont produit une série de stéréotypes les plus malsains qui imprègnent encore nos imaginaires et dictent parfois nos comportements. Leur déconstruction, leur dépassement sont beaucoup plus difficiles qu’on veut le croire et exigent la mise en place d’une véritable inventivité formative et éducative. Or, rien, ou si peu, a été fait dans ce domaine. Véritables marqueurs d’identités, les stéréotypes colportent un mépris foncier pour l’Autre. « U ne tempête » de Césaire c’est avant tout, une protection contre cette logique du mépris, une tentative de la construction des représentations dépréciatrices qui figent encore l’image de l’Autre, naguère le colonisé, l’Indien, de Noir, l’Immigré, l’étranger. C’est aussi, venant d’un écrivain tiers-mondiste, le renversement du regard par quoi l’Occident a jugé le monde à travers le prisme déformant des images manichéennes : civilisé / sauvage, culture / nature, primitif / moderne, beauté / laideur, Blanc / Noir, Bien / Mal.

  • Titre traduit

    ˜The œrepresentation of the racial, social and cultural otherness in the Storm of Shakespeare and a Storm of Aimé Césaire : drive out-cross of two literary visions


  • Résumé

    The study of the drive out-cross Shakespeare-Césaire arts person joined an interrogation much major on the persistence of the sets of mirrors to which are delivered whites men and Black through their works of fiction. These sets of mirrors, that nothing seems to be able to stop, produced a series of the unhealthiest stereotypes which still impregnate our imaginary and dictate sometimes our behaviours. To pull down these stereotypes, their going beyond are much more difficult than one wants to believe it and require the installation of a true formative and educational inventiveness. However, nothing, or if little, were done in this field. Genuine markers of identities, the stereotypes hawk a land contempt for the other. A storm of Césaire it is above all, a protest against this logic of the contempt, an attempt to pull down the depreciates representations which still solidify the image of the Other, at one time colonized, the Indian, the black man, the immigrant, the foreigner. It is also, ven ant of a writer Third-World, it shift lies of the glance by what the occident judged the world through the deforming prism of the Manicheans images : civilized / savage, culture / nature, primitive / modern, beauty / laidor, White / black, good / evil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (402 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 380-397

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2007 076
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.