De Hölderlin et la question du père à la théorie de la séduction généralisée de Jean Laplanche : avancée paradoxale de la traduction d'Oedipe en psychanalyse

par Roseline Bonnellier

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Vladimir Marinov.

Soutenue en 2007

à Paris 13 .


  • Résumé

    Il y eut autrefois, à la fi des années 1960, une étude germanique sur le mythe solaire chez Hölderlin, jugée inachevée. La recherche fut reprise plus tard par la méthode psychanalytique. Essayer de revenir de Hölderlin représentait encore une entreprise risquée, mais désormais en psychanalyse appliquée, mise à l’épreuve après coup de la littérature appliquée. Hölderlin et la question du père de Jean Laplanche, en 1961, était un ouvrage « pionnier ». Notre travail s’efforce de montrer en quoi la théorie de la séduction généralisée de ce psychanalyste est l’effet après coup (la Nachträglichkeit), « traductif », d’une inspiration hölderlinienne. La théorie de la séduction généralisée a pour conséquence un remaniement topique. Nous trouvons au cours de notre recherche que le mythe solaire chez Hölderlin peut se traduire en psychanalyse par un complexe d’Œdipe généralisé. Ce dernier est « le premier » organisateur de la topique du moi, à la façon d’un schème représentant la catégorie du message énigmatique dont il est porteur. Né du refoulement originaire, il est inconscient au départ, hétérosexuel, parce qu’il n’arrive que dans le temps de l’autre qui précède.

  • Titre traduit

    From Hölderlin et la question du père to the theory of the general seduction of Jean Laplanche : paradoxical progress in the translation from the Oedipus into the psychoanalysis


  • Résumé

    There was in the past, at the end of the 1960s years, a study in german literature about the myth of the sun in Hölderlin, and the study was considered as unfinished. I went on with the research later, by means of the psychoanalytic method. To have a try at coming back to Hölderlin meant still a risky venture, but it was happening now in applied psychoanalysis, that was put to the test of applied literature afterwards. Hölderlin et la question du père by Jean Laplanche, in 1961, was a « pioner »-book. This work tries to show that the general theory of seduction of the psychoanalyst is the afterwardsness (die Nachträglichkeit), the “translation”, coming from an inspiration by Hölderlin. I find in the course of this research that the myth of the sun in Hölderlin can be translated in psychoanalysis into a general Oedipus complex. The last-mentioned is “the first” organizer of the Ego-topography, like a scheme that represents the category of the enigmatic message, of which it is the bearer. As it arises from the primal repression, it is unconscious at the beginning, heterosexual, because it is coming only in the time of the other, that precedes.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par L'Harmattan à Paris

Sous le soleil de Hölderlin : Œdipe en question : au premier temps du complexe était la fille


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1040 f.-I-IX)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 1003-1025

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2007 046
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Sous le soleil de Hölderlin : Œdipe en question : au premier temps du complexe était la fille
  • Dans la collection : Études psychanalytiques
  • Détails : 1 vol. (358 p.)
  • ISBN : 978-2-296-10411-2
  • Annexes : Bibliogr. p. [327]-353. Notes bibliogr. en bas de pages
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.