Loger les ménages et aménager l'espace urbain ? : les politiques d'habitations à bon marché et la question de l'intégration territoriale du logement social (1889-1939)

par Claire Carriou

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement

Sous la direction de Jean-Claude Driant.

Soutenue en 2007

à Paris 12 , en partenariat avec Institut d'urbanisme de Paris (Créteil, Val-de-Marne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    A l’aube du XXe siècle en Europe s’affirment de nouvelles pratiques d’aménagement de l’espace urbain. Cette étude aborde ce processus sous un angle resté peu traité jusqu’à présent dans la littérature, celui des premières politiques françaises d'aide à la construction du logement populaire, dites d’habitations à bon marché (HBM), pour la période 1889-1939. Loin de ne concerner que la seule sphère du bâti, celles-ci modifient en effet les règles du jeu présidant à l’intégration de ces constructions dans le territoire, et ce faisant, à la fabrique de la ville. Elles valident l’engagement de nouveaux acteurs, les pouvoirs publics, dans un champ d’intervention urbaine resté jusqu’alors principalement dévolu à l’initiative privée, l’intérieur des îlots. Cette thèse analyse les termes et modalités suivant lesquels les cadres de production des HBM sont (re)composés, afin de voir comment ceux-ci définissent voire déterminent le rapport de ces logements au territoire. L’action de loger a-t-elle, ainsi, été articulée à celle d’aménager l’espace urbain ? Y sont d’abord présentées les grandes caractéristiques de l’espace formé par ces habitations à bon marché, puis étudiés les grands débats nationaux qui conduisent à l’adoption de l’appareil juridico-financier de production du logement social. L’étude se clôt par une analyse de la réception de ces politiques par deux communes aux profils très différents, Nantes, grande ville portuaire en pleine reconversion économique, et Neuilly/Marne, petit bourg rural de la région parisienne, confronté à une urbanisation sans précédent.

  • Titre traduit

    Housing households and organizing urban space ? : "habitations à bon marché" policies and the territorial integration of social housing (1889-1939)


  • Résumé

    At the beginning of the twentieth century arose new ways to organize urban space. This work describes this process from a rarely adopted perspective : it studies the first French policies aimed to assist the construction of social housing, so-called « habitations à bon marché » (cheap rental dwellings - henceforth, HBMs) between 1889 and 1939. These policies not only concerned the buildings themselves but also transformed the settlement patterns of their tenants and therefore, the town where they took place. They also newly legitimated the authorities taking a larger role in a specific field of urban activities hitherto mainly handled by private interests : the inside of the blocks. This study analyzes the various ways in which the rules controlling the building of HBMs have been developed and modified, and how these defined, or even determined the link between these dwellings and their territories. Is there a connection, thus, between housing process and town planning? First, we have shown the major specificities of the environment generated by the building of HBMs. Then, we have studied the great national controversies that lead to the adoption of new financial and legal devices regulating the building of these dwellings. This work ends with the description of how these policies have been implemented in two very different towns : Nantes, a large port, during its economical reconversion, and Neuilly/Marne, a small town in the Parisian suburb faced with unprecedented urbanization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (453 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 381-413

Où se trouve cette thèse\u00a0?