Rôle émergent des oestrogènes dans le cancer de la prostate : sulfate d'oestrone : marqueur de l’agressivité tumorale

par Frank Giton

Thèse de doctorat en Pharmacologie expérimentale et clinique

Sous la direction de Jean Fiet et de Dominique Chopin.

  • Titre traduit

    Emerging role of estrogens in prostate cancer : oestrone sulfate : marker of tumor aggressiveness


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Il est acquis que les oestrogènes sont des inducteurs de la croissance et de la transformation pathologique du tissu prostatique. Les oestrogènes, dont le sulfate d'oestrone (SE1), précurseur de formes oestrogènes actives, seraient impliqués dans la progression de l'agressivité du cancer de la prostate par 2 mécanismes majeurs : d'une part stimulation de la croissance tumorale par l'activation des récepteurs des oestrogènes, d'autre part, par accumulation de catabolites génotoxiques dérivés des oestrogènes. Dans cette thèse, nous avons étudié, chez les sujets non traités en bonne santé ou présentant un cancer de la prostate nouvellement diagnostiqué, les concentrations plasmatiques des principaux stéroïdes impliqués dans l'homéostasie de la prostate. Le développement d'un dosage spécifique du SEI nous a permis de montrer chez l'homme la stabilité avec l'âge du SE1 sanguin et la corrélation entre l'augmentation du SE1 plasmatique et l'agressivité du cancer de la prostate. Au cours du vieillissement, la compétition entre le SE1 et le SDHEA vis-à-vis de l'enzyme sulfatase pourrait impliquer un accroissement régulier du produit de clivage du SE1 au détriment de celui du SDHEA. En effet, chez les patients atteints d'un cancer de la prostate de mauvais pronostic, le SE1 a semblé se comporter comme une source significative d'oestradiol, ce qui n'a pas été retrouvé dans le cancer de bon pronostic. Il nous a semblé important de mesurer la biodisponibilité de la testostérone chez nos différents sujets. Une étude critique des aspects analytiques de cette détermination chez l'homme en bonne santé non hypogonade a précédé l'application de ce dosage aux patients atteints de cancer de la prostate.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr. : 499 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.