Le poète héros et le poète déchu : romantisme et réalisation de l'idéal chez Lord Byron et Alfred de Musset

par Philippe Orsini

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Francis Claudon.

Soutenue en 2007

à Paris 12 .


  • Résumé

    L'influence de Byron en France, sur Musset en particulier, doit être reconsidérée, son étude n'ayant pas été renouvelée, de manière approfondie, depuis longtemps. La fortune assez semblable des deux poètes, surtout aujourd'hui, tient à une conception commune de la poésie et de ses relations avec la vie, des rapports du réel et de l'idéal, de l'action et de la fiction. Les cas de Byron et de Musset éclairent la nature de la poésie romantique en général, si l'on considère le "byronisme" comme un des quatre courants principaux du romantisme, dont il permet de préciser la définition, ou l'ambition : celles d'une réalisation de l'idéal simultanément dans et par la poésie "et" dans la vie réelle. Poésie et romantisme chez Byron et Musset sont essentiellement envisagés comme la confrontation de l'expérience et de la fiction, de la littérature et de la vie réelle, pour en constater le désaccord ou pour essayer d'en restaurer l'harmonie ou l'unité perdues. Cette tentative se heurte à la situation politique, artistique et religieuse d'une époque qui est pour Musset "l'antipode des grands siècles". Dès lors, la poursuite de l'idéal peut prendre deux formes : l'idéalisation à rebours du "mal et du malheur", conférant à l'oeuvre de Musset ou Byron ses caractéristiques principales : mélancolie, misanthropie, fantasmagorie, ou la nécessité pour le poète de suppléer par lui-même au manque de poésie de son temps. Byron parvient à réaliser plus complètement l'idéal du poète héros, qui rend possible l'accomplissement de la poésie dans la vie réelle. Musset représente plutôt (héroïquement aussi, d'un certaine manière), la déchéance de la poésie dans une société anti-poétique.

  • Titre traduit

    The poet hero and the fallen poet : romanticism and realization of ideal in Lord Byron and Alfred de Musset


  • Résumé

    Byron's influence in France, in particular on Musset, must be reconsidered. This subject has not been renewed for long. The fairly similar fortune of the two poets, especially nowadays, is due to a special conception, shared by both of them, of poetry and its relationships with life, as well as of the links between reality and ideal, action and fiction. The case of Byron and Musset throws light on the nature of romantic poetry in geneal : "byronism" may be considered as one of the four main currents of romanticism, the definition and ambition of which it helps to clarify as the realization of ideal simultaneously in and by poetry, "and" in real life. Poetry and romanticism in Byron and Musset, are essentially the confrontation and the pursuit of harmony between experience and fiction, literature and real life. This attempt, because of the political, artistic, and religious situation of the time, which is for Musset "l'antipode des grands siècle", can take only two forms : the paradoxical idealization of "le mal et le malheur", which provides Byron's and Musset's works with their main characteristics : melancholy, misanthropy, phantasmagoria ; or the necessity for the poet, all by himself, to make up for the lack of poetry of his time. Byron succeeds in realizing more completely the ideal of the poet hero, which makes possible the accomplishment of poetry in real life. Musset rather represents, heroically too, in a way, the decline of poetry in an unpoetic society.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr. : 544 réf. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.