Rôle des macrophages dans la régénération du muscle strié squelettique

par Ludovic Arnold

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Bénédicte Chazaud.


  • Résumé

    Les MPs jouent un rôle clé dans la régénération du muscle strié squelettique en phagocytant les fibres nécrotiques et en jouant un rôle de support stromal vis-à-vis des cellules myogéniques (mpc). Cependant, les MPs sont connus pour leur hétérogénéité phénotypique et fonctionnelle. Un degré de complexité supplémentaire est donné par l'existence de 2 populations de monocytes circulants : la population principale de monocyte (MO) CD14hi CD16- (CX3CR1lo Gr-1hi chez la souris) semble recrutée dans les tissus inflammés et les MO CD14lo CD16+ (CX3CR1hiGr-1lo chez la souris) seraient à l'origine des MPs résidents des tissus. Nous avons montré que 2 populations de MO/MPs apparaissent séquentiellement dans le muscle au cours de la régénération post-lésionnelle : les MO/MPs CX3CR1lo GR-1+ envahissent rapidement le muscle (maximum 24h post-lésionnel) puis déclinent pour laisser place aux MO/MPs CX3CR1hi Gr-1 qui augmentent jusqu'au jour 7 post-lésionnel. Seuls les monocytes Gr-1+ sont recrutés dans le muscle. Ces cellules sont F4/80lo et quiescentes et présentent un profil inflammatoire caractérisé par l'expression de TNFalpha, d'IL-1beta et du SLPI. Dans le muscle, ces MO/MPs Gr-1+ effectuent une transition phénotypique pour devenir des MO/MPs anti-inflammatoires F4/80hi Gr-1- exprimant du TGFbeta, de l'IL-10 et le PPARgamma. Des expériences menées in vitro montrent que la phagocytose de débris myogéniques par des MPs inflammatoires déclenchent la production de TGFbeta. De plus, en culture, les MPs inflammatoires stimulent la croissance des mpc et inhibent leur différenciation alors que les MPs anti-inflammatoires favorisent fortement leur différenciation.

  • Titre traduit

    Role of macrophages during skeletal muscle regeneration


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Macrophages (MPs) play a crucial role during skeletal muscle repair. Initially limited to the ingestion of necrotic fibers, the role of MPs was elarges to a supportive function toward myogenic cells (mpc). However MPs are renown for their high degree of heterogeneity that reflects their various functions. More complexity is given by the existence of two main subsets of circulating monocytes : the main CD14hi CD16- (CX3CR1lo Gr-1hi in mouse) monocyte (MO) subpopulation that invades tissues during acute inflammation, and CD14lo CD16+ (CX3CR1hi Gr-1lo in mouse) MO, that would correspond to MPs that reside in normal tissues. We showed that during post-injury muscle regeneration, the 2 MO/MPs subsets apeared sequentially : CX3CR1lo Gr-1+ MO/MPs rapidly invaded mucle with a maximum at 24h, then declined while CX3CR1hi Gr-1- MO/MPs appeared and continuously increased until day 7. Only the Gr-1+ monocyte population was recruited into the muscle, these Gr-1+ MO/MPs switched their phenotype to become anti-inflammatory F4/80hi Gr-1- cells expressing TGFbeta, IL-10 and PPARgamma. In vitro experiments showed that phagocytosis of myogenic debris triggered TGF-beta secretion by pro-inflammatory MPs. Moreover, in culture, inflammatory MPs stimulated mpc growth and inhibit their differenciation whereas anti-inflammatory MPs exhibited a strong differentiating activity on mpc, including both simulation of myogenic program and increase of fusion into multinucleated cells.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr. : 353 réf

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.