Evaluation psychophysiologique du stress en situation de compétition chez des footballeurs professionnels

par Déborah Alix Sy

Thèse de doctorat en Sciences du sport

Sous la direction de Edith Filaire et de Christine Le Scanff.

Soutenue en 2007

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. UFR STAPS d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail était d’investiguer les relations psychophysiologiques en compétition dans le cadre des modèles psychophysiologiques du stress proposés par Frankenhaeuser (1986, 1991) et Henry (1986 ; Henry & Meehan, 1981). L’une des notions clefs de ces modèles est que les concentrations de cortisol reflètent principalement la qualité de l’état affectif de l’individu plutôt que son intensité. Afin d’étudier ces relations dans la période pré-compétitive, trois modèles prenant en compte la qualité de l’état affectif selon une conceptualisation différente ont été choisis : le Modèle de la Santé Mentale (Morgan, 1985), le Modèle Directionnel de l’anxiété (Jones, 1991) et la Théorie du Renversement (Apter, 1989). Dix huit footballeurs professionnels (M âge = 24. 6 ans, EC = 3. 3) faisant partie de la même équipe, jouant en division 1 de la ligue de football française ont accepté de participer à ces études. Des prélèvements de cortisol ont été réalisés un jour de repos et avant trois matchs de championnat. Les jours de matchs, les joueurs devaient également compléter des questionnaires. Les trois études de ce travail (a) ont confirmé que des liens différenciés existent selon la tonalité hédonique des états affectifs (i. E. , humeurs et émotions) et les concentrations de cortisol lors de la période pré-match chez des footballeurs professionnels ; (b) permettent de dégager la pertinence de quelques construits psychologiques pour investiguer les relations psychophysiologiques pré-compétitives. Ce travail propose donc une nouvelle compréhension de l’adaptation au stress de la compétition et différents moyens d’utilisation de ces résultats pour optimiser la performance.

  • Titre traduit

    Evaluation of psychophysiological stress in competitive situation among professional soccer player


  • Résumé

    The purpose of this study was to investigate psychophysiological relationships in competition in light of psychophysiological models of stress proposed by Frankenhaeuser (1986, 1991) and Henry (1986; Henry & Meehan, 1981). A key notion of these models is that cortisol concentrations are particularly reflective of the hedonic tone of affective state rather then its intensity. To investigate these relationships in the pre-competitive period, three psychological models that emphasize hedonic tone of affective domain in a different manner were chosen: the Mental Health Model (Morgan, 1985), the Directional Model of anxiety (Jones, 1991) and Reversal Theory (Apter, 1989). Eighteen professional soccer players (M age = 24. 6 years, SD = 3. 3), all members of the same team playing in the first division of the French professional league agreed to participate in these studies. Saliva samples were carried out a non-training-day and before three league games. The day of the game, players had to complete three questionnaires. Results of these studies (a) confirmed the existence of differential links between hedonic tone of affective components (e. G. , moods and emotions) and cortisol concentrations during the pre-event phase of the game in professional soccer players; (b) highlighted some psychological constructs that are of interest to investigate psychophysiological relationships. This work attempts to understand and to provide an explanation of stress competition adaptation and purposes, to conclude, different ways in which the results may be useful to optimize performance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.154-176

Où se trouve cette thèse ?