Formalisme pragmatiste pour le développement de schèmes cognitifs en robotique autonome

par Cédric Coussinet

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Philippe Tarroux.

Soutenue en 2007

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Afin de déterminer les difficultés à réaliser un robot autonome, une grille d’analyse philosophique et épistémologique a été établie pour mener une étude transversale. Cette étude révèle que les diverses approches se justifient par au moins une hypothèse ontologique qui conduit inévitablement à une impasse au développement d’une science de la cognition contrairement aux sciences physiques. Une solution consiste alors à adopter une définition pragmatiste de la vérité (James, 1905) conduisant à considérer la cognition comme une dynamique sémiotique auto-orientée toujours en interaction avec l'environnement. À partir de la notion d’autopoièse (Varela, 1989), la cognition a été définie comme une autopoièse sémiotique. La formalisation de ce concept a permis de déterminer une architecture cognitive. En s’inspirant des systèmes de classeurs (Holland, 1976), une architecture cognitive minimale fut spécifiée et implémentée. L’expérimentation en environnement simulé et réel a pu montrer la présence de propriétés d’auto-organisation et d’auto-orientation, en exprimant les règles et les métarègles avec le même formalisme.

  • Titre traduit

    Formalism pragmatist for the development of cognitive designs in autonomous robotics


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A philosophical and epistemological grid of analysis has been established so as to make a transversal study to determine the harshness of achieving an autonomous robot. This study reveals that the various approaches are justified by at least one ontological hypothesis which conditions a paradoxal notion of truth. A solution is to adopt a pragmatist definition of truth (James, 1905) leading to consider cognition as a self-directed dynamic semiotic always interacting with the environment. From the concept of autopoièse (Varela, 1989), cognition can be defined as an autopoièse semiotics. The formalization of this concept leads to determine a cognitive architecture. Based on the Holland’s classifiers (Holland, 1976), a basic cognitive architecture has been specified and implemented. The experiment in a simulated environment and in a real one has shown self-organization and self-orientation properties while expressing the rules and meta-rules according to the same formalism.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2009 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Formalisme pragmatiste pour le développement de schèmes cognitifs en robotique autonome

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVI-391 p..)
  • Annexes : Bibliogr. p. 380-391

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2007)317
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.