Assemblages hybrides à base de nanotubes de carbone : applications à la catalyse, l'optique et la biologie

par Nicolas Mackiewicz

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Eric Doris.

Soutenue en 2007

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Au cours de ce travail de thèse, nous avons exploré diverses propriétés des nanotubes de carbone via leurs assemblages avec des molécules d’intérêt et nous les avons mises en valeur dans des applications très variées. Dans un premier temps nous avons utilisé les nanotubes comme support pour l’élaboration d’électrodes dans les piles à combustible et plus particulièrement pour l’oxydation de l’éthanol. Nous avons développé une méthode originale et efficace visant à déposer de manière homogène des nanoparticules métalliques à la surface des nanotubes et des performances extraordinaires ont été obtenues. Nous avons également fonctionnalisé les nanotubes dans le but construire un biosenseur capable de détecter une molécule biologique. Pour cela nous avons adopté comme stratégie de greffer sur les nanotubes des molécules portant des ligands du nickel permettant ainsi l’accroche spécifique de protéine recombinantes étiquetées avec un tag histidine. Les nanotubes possèdent de propriétés électroniques que nous avons mis à profit pour construire un hybride donneur-accepteur avec un intercalant de l’ADN. Au cours de cette étude nous avons mis en œuvre différentes stratégies visant à cliver l’ADN et à mettre en évidence un transfert électronique photoinduit entre les deux entités. Aussi, nous avons fonctionnalisé les nanotubes dans le but d’améliorer leurs performances pour développer de nouveaux systèmes de protection efficace de la vision. Une des approches employées repose sur la fonctionnalisation des nanotubes avec des fullerènes. Enfin, nous avons associé les nanotubes avec des séquences d’oligonucléotides capables de cibler la surface de cellules cancéreuses.

  • Titre traduit

    Hybrides assemblies based on carbon nanotubes : applications to catalysis, optics and biology


  • Résumé

    During this thesis work, we have explored various properties of carbon nanotubes via their assembly with molecules of interest and we used them in a wide variety of applications. At first we used nanotubes as a support for the development of electrodes in fuel cells and more particularly for the oxidation of ethanol. We have developed a new and effective method for depositing homogeneous metal nanoparticles on the surface of nanotubes and outstanding performance were obtained. We also functionalized nanotubes in order to build a biosensor capable of detecting biological molecules. To reach this goal we have adopted a strategy aiming at grafting on nanotubes molecules bearing nickel chelating agent allowing a specific hanging of recombinant protein labelled with a histidine tag. The nanotubes have electronic properties that we have used to build a donnor-acceptor hybrid with a DNA intercalant. In this study we have implemented various strategies to cleave DNA and to highlight a photoinduced electronic transfer between the two entities. Also, we functionalised nanotubes in order to improve their performance and to develop new systems for effective protection of the vision against laser beam. One of the approaches used is based on the functionalization of nanotubes with fullerenes. Finally, we associate nanotubes with oligonucleotide sequences capable of targeting the surface of cancer cells.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2007)281
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.