Propriétés et évolution des poussières du milieu interstellaire

par Nicolas Flagey

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace. Astrophysique

Sous la direction de François Boulanger.

Soutenue en 2007

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Au cours de ma thèse je me suis intéressé aux propriétés et à l'évolution des poussières interstellaires, en me focalisant davantage sur les hydrocarbures polycycliques aromatiques (PAHs) grâce aux nouvelles observations du télescope spatial Spitzer. Les grains interstellaires jouent un rôle extrêmement important en astrophysique : ils affectent le rayonnement des étoiles ainsi que les équilibres thermiques et chimiques du milieu interstellaire, ils sont en relation intime avec le gaz et sont les précurseurs des objets cométaires et planétésimaux. Les PAHs, de part leurs très petites tailles (typiquement 40-80 atomes de carbone), ont des propriétés particulières et tiennent une place unique dans cette étude. Afin d'acquérir une vision la plus globale possible, je me suis intéressé à trois types d'environnements interstellaires différents : le milieu diffus Galactique, un nuage moléculaire et une région de formation d'étoiles. Dans le milieu diffus, l'étude des bandes d'émission des PAHs m'a permis de contraindre leur taille moyenne et leur état d'ionisation. J'ai également détecté un continuum proche infrarouge, découvert dans des nébuleuses par réflexion et dont l'origine reste inconuue. L'analyse de l'émission des poussières du nuage moléculaire du Taureau a révélé que les PAHs sont présents seulement au sein d'une fine couche en surface des régions les plus denses et disparaissent lorsque l'on observe plus en profondeur dans le nuage. Enfin, les observations dans l'infrarouge de la fameuse Nébuleuse de l'Aigle montrent une coquille de poussières chaudes qui pourraient être le reste d'une supernova ayant explosé il y a quelques millénaires et complètement inattendue.

  • Titre traduit

    Properties and evolution of the dust in the interstellar medium


  • Résumé

    During my PhD thesis I analysed the properties and evolution of the interstellar dust, with special emphasis on the polycyclic aromatic hydrocarbons (PAHs), thanks to the new observations from the Spitzer space telescope. The interstellar dust grains play an extremely important role in astrophysics: they affect the light from the star as well as the thermal and chemical balances of the interstellar medium; they have a very close relationship with the gas; they are the precursors of cometary objects and planetesimals. The PAHs, because of their very small size (typicalli 40-80 carbon atoms), have particular properties and play a unique role in this study. In order to get a view as global as possible, I have studied three different interstellar environments : the diffuse Galactic medium, a molecular cloud and a star forming region. In the diffuse medium, the study of the PAHs emission features leads me to constraints on the PAHs mean size and ionisation state. I have also detected a near infrared continuum, previously discovered in reflexion nebulae and whose origin remains unknown. The analysis of the dust emission within the Taurus molecular cloud revealed the PAHs are present within a thin layer at the surface of dense regions and disappear while we observe deeper into the cloud. Finaly, the infrared observations of the famous Eagle Nebula show a shell of hot dust which could be the remnant of a supernova that would have occured a few thousand years ago and completely unexpected.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par [CCSD] à Villeurbanne

Propriétés et évolution des poussières du milieu interstellaire

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVI-258 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 239-246

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Saclay. DIBISO. BU Orsay.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(2007)226

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf-T568
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.